11 différences entre les français et les slovènes 16

Quelles sont les différences entre les français et les slovènes? Un article périlleux que j’ai hésité à publier car il s’agit forcément de généraliser pour essayer de faire ressortir de grandes tendances. Je ne suis pas sociologue alors j’ai essayé d’identifier les comportements récurrents observés lors de mes rencontres avec les slovènes. Prenez ces observations pour ce qu’elles sont, des tendances et des impressions car on retrouve bien entendu chacun des comportements qui suivent chez des individus en France et en Slovénie.

Les slovènes parlent beaucoup mieux anglais que les français

slovenie

Habitant un pays qui fait la taille de la Picardie, les slovènes ont conscience que s’ils souhaitent communiquer avec l’extérieur, cela passera par la connaissance des langues étrangères et pour les parler, ils sont bons, voir très bons ! Pour l’anglais, il y a une explication simple : en Slovénie, toutes les émissions télés sont en V.O, même celles pour les enfants (sauf très bas-âge).


Tous les films, talk-show et séries aussi sont diffusés en version originale, à la télévision comme au cinéma.


Comme il n’y pas de doublage, un slovène entend entre 2 et 4 heures d’anglais par jour ce qui contribue à entretenir et à améliorer son niveau d’anglais ! Ainsi, presque tous les slovènes que vous rencontrerez parleront bien l’anglais ! Dans ce domaine, aucun doute possible, ils battent les français à plate couture. 92% des slovènes parlent au moins une langue étrangère !

 A lire aussi : le meilleur de la Slovénie

Les slovènes accordent une importance plus statutaire à l’automobile

slovénie tourisme cabriolet

Pour une grande partie de la population slovène, posséder une belle voiture est une réussite sociale importante. Sur place, vous constaterez que le parc automobile slovène n’a rien à envier à la France. Vous verrez aussi une proportion plus importante de voitures de luxe notamment car de nombreux slovènes achètent de belles voitures allemandes avec quelques dizaines de milliers de kilomètres au compteur. Ces occasions sont souvent importées d’Allemagne.


Contrairement à la France où le Renault Scenic est roi, pour le même prix, un père de famille slovène préférera souvent s’acheter une belle berline allemande d’occasion.


Il en sera de même pour un jeune homme slovène, qui préférera nettement une BMW ou une Audi d’occasion à une Renault Clio neuve, quitte parfois à se serrer la ceinture ensuite pour financer son bolide. Une bonne partie des  filles slovènes seront plutôt attentives à la voiture de leur petit ami et s’ils sont tous les deux à bord, l’homme devra être au volant. Alors, pendant vos vacances en Slovénie, ne vous attendez pas à croiser des voitures datant de l’ex-yougoslavie comme les Yougo et les zazstava. C’est fini ! Au mieux, vous en verrez une tout au plus.

 A lire aussi : les bons restaurants de Ljubljana

Les slovènes accordent une plus grande place à la famille

famille slovenie

Si les maisons slovènes sont si grandes, c’est pour pouvoir accueillir toute la famille. Il n’y a encore pas si longtemps, le schéma le plus suivi était le suivant : Une fois adulte et en couple, les enfants s’installaient au rez-de-chaussée de la grande maison et les parents prenaient l’étage. La pratique a toujours cours, d’autant plus qu’avec la hausse de l’immobilier de la décennie 2000, elle permet de belles économies, mais ce système tend à disparaître. Cependant, les habitudes séculaire ne disparaissent jamais d’un coup, aussi, même s’ils n’habitent pas sous le même toit, les familles slovènes restent très proches.


Les slovènes passent de nombreux WE complets à la campagne chez leurs parents.


Les enfants vivent souvent en ville et les parents à la campagne. Ils ne viennent pas uniquement pour le déjeuner dominical mais pour passer au minimum la journée. Ces visites sont facilités par la petite taille de la Slovénie. Même s’ils n’habitent plus dans la même région, ils sont rarement à plus d’une heure de leurs parents. La famille, en Slovénie, c’est important, encore plus qu’en France !

 

Les slovènes vivent avec une heure de décalage sur les Français

soleil lever

C’est tout simple à comprendre, la Slovénie est située à 1 500 kilomètres à l’Est de la France mais  sur le même fuseau horaire. Donc, le soleil s’y lève plus tôt et s’y couche plus tôt. Il m’a fallu du temps pour comprendre que se lever à 6h en Slovénie correspondait à se lever à 7h en France, que déjeuner à 11H, c’était déjeuner à 12H, que les bouchons étaient vers 16h30 à Ljubljana


Le soleil se lève et se couche une heure plus tôt en Slovénie et ça change tout !


Bref, caler des horaires décalées de parisiens sur des vacances en Slovénie, ça n’a pas beaucoup de sens. Pendant vos vacances, évitez les grasses matinées et ne vous couchez pas au beau milieu de la nuit. Ici, à 5h du matin, il fait jour ! A 8h du matin, presque tout le monde est au travail ou dans les montagnes.

 

Beaucoup de slovènes s’impliquent moins dans leur travail que les français

la slovenie

Les managers français expatriés en Slovénie ont souvent beaucoup de mal à comprendre la culture des slovènes au travail. Premier point de blocage, les managers français ne comprennent pas que tous les horaires de travail sont décalés d’une heure en raison du soleil comme je l’ai expliqué plus haut. Ils ont l’impression que les slovènes partent tôt mais ne prennent pas en compte qu’ils arrivent aussi plus tôt. De plus, un cadre slovène n’est pas au forfait. Il compte ses heures.


Un slovène ne fera pas docilement d’horaires à rallonge pour montrer son implication dans l’entreprise.


A 17H15, à raison, il préfère rejoindre ses amis pour une bière en terrasse, il part pour aller chercher ses enfants à l’école et les emmène marcher en forêt, il quitte le bureau pour participer à un club de marche  nordique ou pour faire du VTT. Difficile de ne pas lui donner raison. Voici quelques facteurs qui expliquent selon moi le comportement des slovènes au travail : le communisme a laissé des traces en terme d’implication au travail (les slovènes ne font pas toujours le lien entre leur travail et le résultat annuel de l’entreprise). Les pyramides des entreprises slovènes sont courtes car petites (employés – managers – directeur), ce qui laisse très peu de place aux promotions. Dans une telle entreprise où on est promu tous les vingt ans, à quoi bon se tuer au travail, d’autant plus que les  salaires sont souvent peu motivants. Ajoutons que le chômage était resté longtemps faible en Slovénie ne créant pas une peur panique de perdre son travail…  La France est l’un des pays avec l’une des meilleures productivités mondiales ce qui biaise aussi notre jugement sur ce que nous jugeons être une implication moyenne au travail. Enfin, ne vous méprenez pas, si le bas blesse selon moi du côté des managers slovènes, ce n’est pas le cas des ouvriers. L’Usine Renault slovène de Novo Mesto est la plus productive du groupe Renault et il y a aussi bien entendu des slovènes très impliqués dans leur travail. En rentrant chez eux, les slovènes sont nombreux à (re) travailler sur la construction de leur maison par exemple ou dans leur potager.  

 

Dans les premières minutes, les slovènes sourient moins ou pas

slovenes habitudes

Voici un trait typiquement slave. Comme les autres slaves, les slovènes ne sourient pas ou peu à une personne qui leur est étrangère. Dans un premier temps, il s’agit probablement d’évaluer à qui on a faire. Une fois que le contact est établi, ils ne sont pas moins souriants que d’autres peuples européens. Si vous êtes introduits par un ami slovène, vous n’aurez pas à affronter ces premières minutes de douche froide.


En Slovénie, les rapports sont moins hypocrites. 


alors ne vous formalisez jamais d’un premier contact froid avec un slovène ou un serveur qui pourrait vous sembler peu sympa au premier abord. En Slovénie, c’est comme ça. Ça ne signifie pas que ce slovène n’est pas sympa, que vous n’allez pas sympathiser avec lui deux minutes plus tard, qu’il ne va pas vous offrir une rakja à la fin du repas… C’est juste un premier round d’observation, tentez de le passer haut la main.

 

Les slovènes sont plus sportifs que les français

slovenie 2013

Alors que les français sont 34% à ne jamais faire de sport, seuls 22% des slovènes ne pratiquent aucune activité physique. Nombreux sont les slovènes qui font un jogging après le travail dans le parc Tivoli de Ljubljana, qui passent leurs week-ends à crapahuter dans les montagnes, qui sont inscrits à l’année dans un club de gym… Dans presque tous les villages slovènes, vous trouverez un panier de basket-ball. Vous croiserez aussi de nombreux slovènes qui font du sport en couple.


78% slovènes font du sport !


Ce qui les différencient des français? Alors qu’en  France, la femme est souvent moins sportive et ne fait parfois du sport avec son petit ami qu’en mai, juin, avec en tête de maigrir avant la plage, en Slovénie, les deux sont aussi affûtés l’un que l’autre. Des couples pratiquent  ensemble la course à pied et/ou le VTT et les femmes ne sont pas à la traîne. La Slovénie possèdent un nombre très impressionnant de filles sportives. Pendant votre séjour en Slovénie, vous croiserez certainement plusieurs de ces couples très sportifs.

 

Les filles slovènes sont moins complexées que les françaises

fllles slovènes

Les filles slovènes me semblent moins complexées que les françaises. La pratique du sport les aident certainement à être plus à l’aise avec leur corps mais c’est à mon avis aussi du côté génétique qu’il faut chercher. Les slovènes sont des slaves et leur corps longiligne sont plus en adéquation avec ceux des mannequins des magazines (elles aussi sont slaves en générale). En effet, on présente aux françaises des physiques éloignés de ce qu’elles sont génétiquement. Ajoutons qu’en Slovénie, on ne voient pas non plus d’hyperobesité pour une raison que je ne sais pas expliquer à moins que cela tienne en partie à la pratique sportive. Vous verrez quelques jeunes hommes forts mais pas obèses  et très souvent ils sont forts dans les deux sens du terme.  Les mamans slovènes disposent d’un an de congés maternité, leur laissant peut-être plus de temps pour retrouver la forme. Ce congés maternité XXXL ne booste pas pour autant le taux de natalité des slovènes qui reste en dessous de 1.6 contre plus de deux pour les françaises.

 

Les slovènes ne font pas souvent de compliments sur leurs voisins croates

chambre chez l'habitant slovenie

S’il y a bien un point commun entre tous les slovènes que j’ai pu croiser ou rencontrer, ce serait de ne pas mettre en avant les qualités des croates. Les slovènes passent des vacances en Croatie l’été et n’apprécient pas les comportements des croates sur la route ou ce qu’ils pensent percevoir une fois sur place. Depuis plus de dix ans, la tendance en Slovénie est de déserter les îles croates au profit de la Grèce, pas plus chère et plus accueillante selon les slovènes. Bref, un slovène ne vous dira rien de bon sur les croates. Les slovènes étant plus riches que les croates, ils peuvent aussi avoir un sentiment de supériorité mal ressenti par les croates  Ajoutons un différent interminable entre slovènes et croates sur les eaux territoriales du golfe de Piran  et vous avez quelques unes des raisons de cet gentille inimitié.  Les croates eux sont en réalité plutôt indifférents vis-à-vis des slovènes et en veulent surtout aux serbes contre lesquels ils se sont battus pendant la guerre.

 

Les slovènes sont écolos sans le savoir

les plus beaux villages de slovénie

Beaucoup de slovènes mènent un mode de vie finalement assez proche de celui prônés par les hipsters de San Francisco. Ils habitent encore dans des petits villages, consomment ce qu’ils produisent dans leur jardin, nourrissent un cochon avec les restes pour le manger plus tard, échangent sans vraiment faire les comptes des denrées avec leurs voisins, du vin contre du miel, un rôti de porc contre des tomates… Ils achètent leurs vins et leur huile d’olive chez des petits producteurs de la côte, du vin et du fromage à un éleveur, tout ça de façon informelle. Bref, chacun a ses voisins jardiniers, ses bonnes adresses locales et nationales et grâce à une grande variété de climats, on trouve presque de tout en Slovénie.


En particulier, chez les anciennes générations, les slovènes ont un mode de consommation très localisé, ce qui est le mode de vie recommandée par toutes les associations écologistes.


Pour autant, les slovènes ne se réclameront pas comme étant écologistes mais dans ce domaine, mieux vaut faire que dire ! Ajoutons, que grâce à la présence de nombreuses forêts, beaucoup de slovènes se chauffent au bois dans des poêles qui peuvent être très anciens. L’hiver, ces poêles diffusent une douce chaleur dans la pièce principale. Se chauffer au bois est considéré comme écolo car le CO2 libéré correspond au CO2 capturé par l’arbre.

5 % à 10% des slovènes conduisent balkan italiano style!

slovénie accident de la route

La Slovénie ne fait pas partie des pays d’Europe dans lesquels les routes sont les plus sûres. Les chiffres parlent d’eux mêmes : en 2008, alors que la France était à 67 tués par million d’habitants, les slovènes étaient eux à 106. On pourrait invoquer le caractère montagneux du pays mais la Norvège a moins de 50 tués par million d’habitants alors que ce pays est encore plus montagneux. Certains slovènes pratiquent une conduite sportive façon « pilote de rallye des balkans » ou viennent se coller à vous sur l’autoroute (technique italienne) pour vous dire qu’ils veulent doubler. Pendant vos vacances, roulez tranquille, certains français ont eu des accidents.

Et aussi,

Les étudiants slovènes étudient plus longtemps

La vie étudiante est douce avec des petits jobs étudiants t faciles à trouver (payés 5€/h), des déjeuners dans les restaurants subventionnés à 60% par le gouvernement, un campus vert et agréable à Ljubljana…  Bref, pas facile pour les étudiants de rendre leur thèse rapidement. C’est ainsi que les slovènes terminent leurs études à 28 ans en moyenne !

Les slovènes sont racistes mais…

Quasiment aucune « immigration lointaine » n’a eu cours en Slovénie. Aussi, pendant votre séjour en Slovénie, vous ne croiserez aucun noir, aucun arabe, aucun asiatique, aucun latino. Les slovènes connaissent donc très mal les peuples lointains et n’ont pas pu par exempleconfronter les clichés racistes sur les noirs à la réalité . Un noir naturalisé ne peut pas être slovène, ce n’est pas concevable. Bref, un racisme bien différent du racisme français, uniquement lié à la méconnaissance de son prochain. Par contre, quelques événements peu glorieux ont montré que certains slovènes n’étaient pas des grands fans des Roms.

On boit plus facilement

En Slovénie, pas une fête ou une réunion amicale sans Lasko et Union, les deux grandes bières slovènes. De nombreux slovènes produisent eux même de l’alcool ou du vin et vous serez convié à un petit tour par la cave de la maison à votre arrivée pour déguster la production locale. En Slovénie, on considère comme tout à fait normal d’être un peu ivre à la fin d’une fête, d’un barbecue, d’un bon repas… (pas totalement bourré pour autant). Bref, ici, on boit pour créer du lien, pour se réchauffer l’hiver, pour détendre l’atmosphère… mais pas pour oublier ou s’évader. De même que lors d’une sortie d’entreprise, il sera parfaitement accepté que des employés ou des cadres slovènes soient ivres en fin de soirée. Personne ne sera stigmatisé le lundi au bureau car il a trop bu lors de la soirée d’entreprise. En Slovénie, on s’amuse sans devoir se soucier de ce que ses collègues vont penser. On est moins dans l’image et c’est certainement bien mieux ainsi.

On mange plus qu’en France

La Slovénie est un pays de montagnes. Les plats slovènes sont copieux, les assiettes sont grandes… En Slovénie, on mange autant qu’un savoyard. Un slovène ne mettra pas deux fois les pieds dans un restaurant huppé qui sert des portions minuscules… même si c’est excellent. Un bon restaurant en Slovénie, c’est d’abord un restaurant où il y a beaucoup à manger et pour pas trop cher. Les Gostilnas bon marché sont partout dans le pays ce qu’on ne trouve pas en France.

On passe plus de temps en terrasse et au café

Les slovènes passent beaucoup de temps aux terrasses des cafés, que ce soit dans le centre-ville de Ljubljana, à l’extérieur du centre ou à la campagne. Chaque résidence a au moins un café, voir deux où les mamans peuvent par exemple se retrouver pour prendre un café en jetant un œil à leurs marmots, où les habitants des immeubles se retrouvent pour discuter… Le café maintient le lien social et il semble que les slovènes n’aient pas du tout besoin d’événements comme la fête des voisins pour se retrouver et se parler. Un exemple à suivre.

Le complexe du petit pays

Issus de la Yougoslavie, grande nation non-alignées, les slovènes ont probablement du mal à accepter ce nouveau statut de tout petit pays. Ils complexent. Presque personne ne sait où ils sont en Europe. La Slovénie est souvent confondu avec la Slovaquie. Ils sont mis à côté des pays baltes. Quand je dis que Ljubljana est à deux heures de Venise, on me regarde avec un regard perdu. « You know, Slovenia is a small country » est une phrase que j’ai souvent entendu dans la bouche de slovènes. Alors qu’ils auraient de bonnes raisons d’être fiers de leur pays et de leur mode de vie,  la Slovénie n’a pas encore trouvé sa philosophie et sa raison d’être, au contraire des belges par exemple qui semblent vivre très bien le fait d’être petit. Pour l’instant, les slovènes veulent faire tout comme « les grands », ce qui peut tourner parfois au ridicule… mais pas en sport ! Ils battent des grandes nations en Hand-Ball, basket-Ball, ski avec Tina Maze… et tous adorent ça !

Les slovènes divorcent moins

Une vie moins stressante, des rôles de l’homme et de la femme encore bien définis et une ruralité encore bien présente permettent aux couples slovènes de bien résister au temps qui passe. Le taux de divorce est tout juste supérieur à 30%, bien mieux qu’en France !

Et pour vous, quelles sont les différences?

Les mots clés de cet article

  • femme slovene
  • a quele heure dinenet les slovenes
  • slovénie pays pauvre
  • slovenie femme
  • mariage sloveine
  • la beauté des slovene

16 thoughts on “11 différences entre les français et les slovènes

  1. Reply helenica Sep 12,2013 1:29

    j’aime bien vos petits commentaires même si parfois, ils sont un peu « clichés » mais ne pourriez vous pas faire un petit effort sur « l’orthographe »;)?
    merci

  2. Reply Slovénie Secrète Sep 12,2013 1:36

    Faites un blog Helenica, vous comprendrez alors le travail qu’il y a derrière et nous reparlerons ensemble avec plaisir de ce problème d’orthographe.
    Je vais corriger les fautes de cet article.

  3. Reply Karine Mai 21,2014 8:49

    Merci pour ce sympathique article et pour tout votre super site !

  4. Reply Mat Sep 5,2014 8:34

    Je rejoins un peu les propos d’helenica, même si ton blog contient de multiples informations intéressantes pour ceux qui veulent connaitre ce pays, la partie « sociologie » est quand même subjective sur certains points.
    Quant aux fautes d’orthographes, sa peu arivé a tou le monde d’en faire surtout quand on taffe pas mal !

    Bonne continuation!

  5. Reply Slovénie Secrète Sep 5,2014 10:20

    Bonjour Mat,

    Il s’agit des récurrences que j’ai observé au fil de mes rencontres avec les slovènes, sans que cela ne concerne tous les slovènes.
    mais oui, elles sont subjectives.

    Florent

  6. Reply Délia Juil 29,2015 8:55

    Merci encore pour cet article ! Cela m’a rappelé mon année mémorable que j’ai passé à MARIBOR ! Quelle nostalgie ! Et on adore les bières Lasko et Union :)

  7. Reply Caro Juil 29,2015 10:01

    Bonjour,

    Merci d’avoir listé ces différences, mais je rejoins certains : il y a aussi des clichés. Par exemple, certaines personnes souriront plus que d’autres, c’est pareil en France, non? Les généralités ne comprennent jamais tous les habitants d’un même pays. Seriez-vous contents que tous les Français soient catalogués de la sorte? Peut-être nuancer ses propos…

    Vous écrivez : « On passe plus de temps aux terrasses des cafés », cela vaut uniquement en ville. Allez faire un tour dans les campagnes et les petits villages, c’est un autre monde où il n’y a pas de temps pour cela. Ce que vous décrivez, ce sont uniquement les gens de la ville. En plus, il y a d’énormes différences de mentalités entre les régions, entre « Gorenjska » et « Dolenjska » par exemple ou plus extrême entre les gens du Littoral (Primorska) et ceux de Styrie (Stajerska).

    A mon avis, avoir une belle voiture quitte à manger des pommes de terre pendant un certain temps est observable chez certains et est un « phénomène » qui vient d’Allemagne. En France, il y a aussi des personnes pour qui il est très important d’avoir une voiture d’une grande marque allemande, non? Regardez aussi le parc automobile en Slovénie, combien de Clio(s) et autres petites voitures du même gabarit croisez-vous par jour pour combien de grosses voitures de luxe?

    Côté travail, il faut savoir que le salaire d’un Slovène équivalent au salaire minimum en France est de 560 euros pour 40 heures de travail. Donc, un certain nombre de Slovènes font deux journées de travail en une seule : après avoir quitté le bureau ou le travail, ils travaillent chez eux et (re)font/construisent leur maison, aident un voisin ou travaillent en auto-entrepreneur de l’après-midi pour arrondir les fins de mois, ce dont les Français n’ont pas toujours besoin. Il faut aussi regarder les prix dans les supermarchés et ceux des carburants qui, malgré les salaires plus bas en Slovénie, sont plus chers qu’en France. Le pouvoir d’achat en France est quand même beaucoup plus élevé, ce qui peut permettre de vivre plus aisément.

    Côté orthographe, je reconnais qu’il reste toujours des coquilles dans un texte qu’on tape et que la relecture prend du temps. Mais, j’aimerais juste rappeler une petite chose : quand on parle de l’habitant d’un pays, on met une majuscule, donc un(e) Slovène, un(e) Français(s).

    Bonne continuation!

  8. Reply Gerard Juil 30,2015 6:02

    merci encore pour votre site!
    Plein d’humour et d’intelligence qui pétille

  9. Reply Slovénie Secrète Juil 30,2015 7:33

    Bonjour Caroline,

    Je suis entièrement d’accord avec beaucoup de vos points.
    Je soulève des tendances, pas des vérités absolues.
    « Seriez-vous contents que tous les Français soient catalogués de la sorte?  »
    En fait, Oui, j’aimerais beaucoup lire un slovène qui nous catalogue de la sorte après avoir vécu plusieurs années en France. Je suis loin d’être tendre avec mes compatriotes. Nous avons été élu les plus pénibles du monde par un très large panel d’hôteliers tout autour de la planète à égalité avec les indiens et ça me semble bien mérité par exemple.
    J’ai travaillé deux et demi ici en marketing dans la filiale de Peugeot. Une partie de mon travail consistait à étudier le marché, je connais plutôt bien le parc automobile slovène.

  10. Reply Slovénie Secrète Juil 30,2015 7:33

    Merci Gérard !

  11. Reply Slovénie Secrète Juil 30,2015 7:33

    Délia, il faut revenir pour de courts séjours !

  12. Reply Fred Août 9,2015 12:21

    Je trouve ce site très bien fait, et je pense qu’il doit donner envie à bon nombre d’aller dans notre beau pays.
    J’y ai habité en 1984 – 1985 ( à Preddvor) et travaillé à la SAVA (GOODYEAR) à Kranj.J’y retourne tous les ans voir les amis (Gorenska ), et la belle famille à l’ouest de Novo Mesto (Dolenska ).
    Il me semble que tu pourrais parler aussi des campagnes,de Dolenska et Bela Kranjna entre autres; car c’est dans ces endroits, or des sentiers battus,que l’on découvre l’ame de ce peuple.
    Merci pour tout le travail fourni!

  13. Reply Slovénie Secrète Août 9,2015 2:00

    Bonjour Fred,

    Oui, il y aura plus d’articles sur la campagne slovène très bientôt.

    Florent

  14. Reply masha Nov 16,2015 11:52

    Bonjour a tous!
    Salut tout le monde!

    Je voudrais d’abord souligner que votre présentation de Slovénie et Slovènes, même si elle est centrée à une expérience de la vie à Ljubljana (capitale), est vraiment amusant à lire et est tout à fait représentatif. Il serait très agréable si vous pourriez élargir vos descriptions à d’autres régions de la Slovénie, car ceux-ci sont essentiellement ‘aller à destinations’ pour les personnes visitant ou vivant en Slovénie et puisque je suis originaire, qui se trouve également à parler français, je serais plus accueillir de donner un coup de main. Continuez votre amour pour notre beau petit pays.

  15. Reply Slovénie Secrète Nov 16,2015 12:28

    Bonjour Masha,

    Je n’ai pas insisté sur les différences régionales (la côte slovène, Murska Sobota…), quelles différences mettriez-vous en avant?

  16. Reply badre Sep 9,2016 11:33

    Sans commentaire , la Slovénie est l’un des plus beau pays que j’ai visiter dans ma vie , la tranquillité , la qualité de vie la sécurité ,(même en se baladant en plein foret) des petite ville simpas avec de l’histoire, je vais essayé de reprendre cette expérience bientôt

    l’auteur a oublier de dire que les slovènes sont plus belles que les française :)

Leave a Reply