16 conseils pour des vacances en Slovénie « Zéro galère » 4

En compilant neuf années passées ici et les retours de lecteurs venus en Slovénie, je dresse les petites et grosses galères qui pourraient arriver pendant votre séjour en Slovénie. Les différences culturelles entre la Slovénie et la France peuvent facilement induire en erreur, la méconnaissance du slovène aussi. Les conseils de cet article rendront votre voyage en Slovénie plus simple et plus agréable.


16 choses à savoir pour passer belles vacances en Slovénie


Dans les conseils et informations qui suivent, certains ne vous serviront peut-être pas mais d’autres, j’en suis sûr, vous éviteront de galérer, des trouver des amendes sur votre pare-brise ou de perdre du temps sur place. Lisez les attentivement. J’essaie aussi de mettre dans les articles toutes les infos pour que vous réussissiez vos visites en Slovénie.

Autoroutes slovènes : Panneaux inversés et vignette

Commençons avec une différence entre la France et la Slovénie, les couleurs des panneaux routiers sont inversées : vert pour l’autoroute et bleu pour les nationales. Deuxième différence, pas de péages sur les autoroutes slovènes mais une vignette qu’on achète dans les stations-services. Toutes les explications sont dans cet article. La vignette est indispensable même si vous ne faites qu’une petite portion. Les anciens portiques de péage sont encore en place et il y a régulièrement des contrôles de  vitesse à ces endroits. Ralentissez à la vitesses indiquée. Idem lorsque vous approchez de zones de travaux sur l’autoroute.

 

Ayez toujours des euros sur vous  

En Slovénie, les cartes bancaires ne sont pas acceptées partout. Les zones cash free suèdoise où le liquide n’est plus du tout accepté n’existeront probablement pas ici avant une bonne vingtaine d’années. Votre carte bancaire ne sera par exemple pas acceptée à l’entrée des splendides gorges de Vintgar, dans la plupart des refuges, dans de nombreuses pensions, dans certains bars et restaus dans la campagne… En ayant toujours des euros sur vous, vous éviterez donc de perdre du temps pendant votre voyage. Astuce : Il y a un distributeur de billets dans toutes les stations services slovènes.

 

Ne grimpez surtout pas dans le premier taxi venu

Contrairement à la France, les taxis slovènes ne pratiquent pas tous les mêmes tarifs. Certains sont très peu chers, à tel point, qu’il n’y a pas de place en Slovénie pour Uber mais d’autres taxis ne ciblent que les touristes et pratiquent des prix très élevés. Ne MONTEZ PAS dans les taxis qui patientent devant l’aéroport de Ljubljan. Ils sont hors de prix. Prenez plutôt les navettes à 9€ ou le bus à 4,50€. A Ljubljana, prenez les taxis des compagnies Metro et Laguna qui font partie des compagnies les moins chères (Prise en charge 0.95€ et kilomètre à 0.89€) .

 

Pourquoi il ne faut pas traverser au piéton rouge à Lj

Les Slovènes respectent le piéton rouge à la lettre et cela même s’il n’y a aucune voiture en vue. Quand vous visiterez Ljubljana, mieux vaudra faire de même et cela pour deux raisons. Si un policier slovène vous aperçoit, il vous verbalisera systématiquement. Seconde raison, les automobilistes slovènes ne s’attendent pas du tout à vous voir surgir sur la chaussée au piéton rouge. Pour l’avoir testé, cela rend la pratique franchement dangereuse et j’ai arrêté. Faites aussi attention à ne pas marcher sur les pistes cyclables qui sont souvent peintes sur le trottoir. Les cyclistes slovènes ne s’y attendent pas et vous percuteront.

 

Bus de ville, impossible d’acheter un ticket au chauffeur 

A Ljubljana, impossible d’acheter un ticket de bus au conducteur. Il faut d’abord acquérir une carte Urbana à 2€ au distributeur et la recharger ( Un ticket de bus = 1.20€). En règle générale, si vous êtes plusieurs, vous aurez intérêt à circuler en taxi plutôt qu’en bus. En effet, en grimpant dans les taxis des compagnies les moins chères, une course ne sera pas beaucoup plus onéreuse qu’un trajet en bus de ville et surtout bien plus rapide et pratique. Carte du réseau de bus ici.

 

Reservez vos logements avant de partir

Par mail, on me demande souvent s’il est possible de passer des vacances en Slovénie sans avoir réservé un logement. La raison évoquée est souvent d’avoir plus de liberté sur place. En réalité, la Slovénie n’est pas la Thaïlande et sur place, vous aller perdre du temps à chercher un logement, franchement galérer pour dénicher un bon logement dans les zones les plus touristiques et payer très cher un hébergement pas terrible car en été, tout est quasiment plein dans les régions les plus visitées. De plus, avec le blog, vous savez déjà où aller. Ne vous inquiétez pas, vous ne serrez pas bloqué dans un secteur en choisissant vos logements à l’avance car en Slovénie, on circule très bien et vite. Rappel : La Slovénie, c’est petit, pas plus grand que la Picardie !

 

Ne cherchez pas à vous garer sans payer dans les zones touristiques

Ljubljana se garer

A Bled, à Ljubljana, à Bohinj ou à Piran, n’essayez pas d’esquiver les zones payantes. L’amende atteint 200 euros à Piran par exemple ou 50€ au lac de Bohinj. Un article complet est consacré aux endroits où se garer à Ljubljana. Utilisez le pendant votre séjour.

 

Comment éviter tous les bouchons l’été?

La Slovénie est traversée par les Allemands, les Autrichiens, les Tchèques ou encore les Danois qui partent en vacances en Croatie. L’été, le vendredi et le samedi, il faut vous attendre à trouver un trafic dense sur l’autoroute entre Bled et Ljubljana et aussi sur celle qui relie Ljubljana à la mer. En période estivale, il y aura du trafic aussi sur la route qui relie le lac de Bled au lac de Bohinj en raison des touristes qui visitent ces deux lacs. Un article complet sur les bouchons est à lire ici (pas d’inquiétude, on circule bien en Slovénie). Vous pouvez aussi utiliser le site slovène promet.si qui affiche le trafic en temps réel.

 

Soyez prudent sur les routes slovènes

Attendez-vous à une conduite « balkan style » de certains slovènes qui roulent en grosses voitures allemandes et qui viendront vous coller à quelques mètres quand vous doublez sur l’autoroute. Les démarrages sont aussi très rapides au feu vert.  Bref, soyez plutôt prudent sur les routes slovènes. Roulez doucement, ça vous donnera le temps d’admirer les magnifiques paysages slovènes.

 

 

Attention aux tiques en rando et dans les parcs

Ceux qui habitent dans l’Est de la France connaissent souvent bien le problème mais ceux qui sont dans des régions françaises moins exposées ne le connaissent pas. Après une rando, vérifiez toujours que vous n’avez pas été mordu par une tique. Elle reste alors attachée. Lisez cette documentation qui vous sera très utile aussi en France car tout le monde devrait aujourd’hui connaître la maladie de Lyme et ses premiers symptômes.

 

Impossible de prendre un vélo libre-service illico à une borne de Ljubljana

Avant de chevaucher un bicikelj, le « velib de Ljubljana », il faudra vous inscrire en ligne. Impossible de le faire aux bornes. Vous devez donc vous rendre sur le site et souscrire à un abonnement 7 jours. Faites le avant le départ si vous comptez utiliser ces vélos. Vous gagnerez ainsi du temps sur place. Le site à visiter

 

Dans les grottes, il fait 12° l’été

postojna grottes horaires

Même quand il fait 36° l’été, il fait seulement 12° dans les grottes de Skocjan ou de Postojna. La température y est constante quelque soit la saison. Si vous n’avez pas pensé à prendre une petite laine dans votre sac et éventuellement un pantalon pour les plus frileux, vous aurez froid pendant la visite.

 

Camper en Slovénie (il pleut à torrent régulièrement l’été)

Une journée estivale de pluie diluvienne n’est un coup de malchance mais quelque chose de courant l’été. Donc, si vous campez, venez avec du très bon matériel capable de résister à une forte pluie. De mon côte, je ne recommande pas particulièrement le camping, notamment sur la cote slovène ou à proximité des zones les plus touristiques.  Si vous hésitez entre le camping et un logement, choisissez la seconde option. A noter :  Le camping sauvage est interdit dans le parc naturel du Triglav. Pour occuper une journée de pluie en Slovénie, lisez cet article.

 

Louer une voiture sans connaître les conditions de vente

Que ce soit en Slovénie ou dans un autre pays, louer une voiture demande d’être un consommateur averti si on ne veut pas voir la note initiale gonfler. Je loue régulièrement des voitures en Slovénie et je liste dans cet autre article tout ce qu’il faut savoir avant de louer une voiture en Slovénie, de quoi éviter les mauvaises surprises sur place. Lisez attentivement l’article sur la location de voiture en Slovénie, tout est dedans.

 

Grimper au Triglav l’été

C’est un projet qui revient souvent dans les messages que je reçois : Le Triglav, la plus haute montagne du pays et avec ses 2 864 mètres, il semble accessible à tous en plus d’être un trophée sympa. Le chemin est bien balisé. On peut le suivre sans guide. Il faut par contre savoir que la dernière partie est vertigineuse. De plus, sachez qu’il y a vraiment du monde l’été car les touristes sont nombreux à vouloir y grimper et se rajoutent aux Slovènes (qui dans la plus pure tradition doivent le gravir une fois dans leur vie pour devenir de vrais slovènes). Au même titre que dans les Alpes françaises, le Mont Blanc est loin d’être seule montagne intéressante à gravir, dans les Alpes Juliennes, le Triglav n’est pas le seul sommet slovène attractif. Mon conseil : l’été, choisissez un autre sommet pour une rando plus tranquille et moins bondée (Quelques noms pour vous aider : Trupejevo poldne, Kepa, Crna prst, Visevnik, Struska, Vajnez, vrh nad skrbino, Jerebica, Travnik, etc.) Vous profiterez ainsi pleinement des belles montagnes slovènes.

 

N’utilisez pas Google météo, c’est nul ! 

le temps chaque mois à Ljubljana pluviométrie

L’été, il fait beau et chaud en Slovénie mais il pleut aussi régulièrement (Grâce à cela, le pays garde un côté incroyablement vert, même à la fin de l’été). Pas d’inquiétude, on peut s’occuper facilement un jour de pluie ici, lisez cet article ou ceux-ci sur Bled et Ljubljana. Google météo n’est pas assez précis et donne l’impression qu’il va pleuvoir toute la journée, ce qui est très souvent faux l’été. Utilisez le site de la météo slovène qui est bien plus précis (danes = aujourd’hui, Jutri = demain).

 

Vous aventurer dans les montagnes slovènes mal équipé

Les sentiers slovènes sont très bien balisés et faciles à suivre avec leurs macrons rouges et blancs. Cependant, si vous n’avez pas vérifié la météo, vous pouvez vous faire surprendre par un orage de montagne, par un brouillard épais où vous perdrez tout sens de l’orientation, par le froid ou une pluie diluvienne. Donc, avant d’aller en montagne, prenez toujours de quoi vous couvrir, une carte, une boussole, de l’eau, de bonnes chaussures (pas vos Stan Smith par exemple) et de quoi grignoter en cas de fringale. Prenez en compte que votre smartphone qui a carte et boussole peut ne plus avoir de batteries et que vous devez pouvoir rentrer si cela se produit. Utilisez les cartes précises de cet autre article.

4 thoughts on “16 conseils pour des vacances en Slovénie « Zéro galère »

  1. Reply les2petits Juil 13,2018 8:10

    merci pour ce chouette Blog qui nous a permis d´organiser nos vacances! Nous serons à Ljubljana le jour de la finale de la coupe du monde, savez vous où elle sera retransmise?
    merci!

  2. Reply Slovénie Secrète Juil 14,2018 8:20

    Bonjour,

    Vous pouvez dans les bars sur Petkovškovo nabrežje

    Bon match
    Florent

  3. Reply Sébastien Juil 15,2018 10:53

    J’ajouterai : Même si c’est l’espace Schengen, ne partez pas sans vos documents (non, la carte vitale ne sert à rien là bas)… Et ne vous baladez pas sans papiers d’identités valides. L’amende est, comme toujours en Slo, très salée (du style 250€ tout de suite ou 500€ plus tard)…

  4. Reply Slovénie Secrète Juil 15,2018 11:05

    Merci Sébastien !

Leave a Reply