Les 3 incontournables de la côte slovène

Mettez au programme de votre séjour les 47 petits kilomètres de la côte slovène. Son architecture vénitienne, son climat et les reflets de l’Adriatique contrastent avec le reste du pays et les Alpes juliennes. Vous y trouverez une douce ambiance méditerranéenne, de vieux villages et des coins de baignade.


Des villages anciens, des coins de baignade, des bons restaurants…


La vie des villages de la côte est toujours bien présente. Ils ne sont pas transformés en musées en plein air pour les touristes : les Slovènes vaquent à leurs occupations, les pêcheurs s’affairent sur leurs petits bateaux et dans l’arrière-pays, on cultive du bon vin et une délicieuse huile d’olive. Les Slovènes apprécient beaucoup leur côte et en profitent à la journée dès que les beaux jours reviennent. Il y fait toujours un peu plus chaud que dans le reste de la Slovénie ce qui est appréciable au printemps et à l’automne.

Comme les Slovènes, je m’y rends souvent. Je l’ai parcouru dans tous les sens ces dix dernières années. J’ai ainsi pu explorer chaque kilomètre du littoral slovène. Je liste ici les incontournables de ce petit bout de l’Adriatique.

Voici donc ce qu’il ne faudra pas manquer et le temps à consacrer à chaque endroit. Il est possible de faire tous les villages dans la journée mais comme toujours, je réitère mon principal conseil, ne visitez pas la Slovénie au pas de course, prenez votre temps pour goûter à la dolce vita de la côte slovène (on y parle aussi italien). Dans cet article, je mets les attractions par ordre d’importance. 

Ah, j’allais oubliais, pas de plage de sable donc ne cherchez pas à dénicher les plus belles plages de Slovénie. Cependant, vous verrez qu’on se débrouille aussi très bien sans sable fin. En Slovénie, on ne passe pas la journée à bronzer car c’est un peu longuet mais il y plein d’autres choses agréables à faire.

Piran, un des joyaux de l’Adriatique

Temps sur place : Une grosse demi-journée et une nuit

Un village pittoresque sur une péninsule étroite. Incroyablement bien préservé, Piran est l’un des plus jolis villages de la côte adriatique. C’est donc l’endroit à ne pas louper de la côte slovène. Sur place, on parcourt à pied les nombreuses petites ruelles, on admire les bâtiments de style vénitien, l’incroyable vue des murailles, le campanile qui imite à merveille celui de la place Saint-Marc à Venise, on bulle aux terrasses des cafés de la place centrale Tartini…  


On peut aussi se baigner partout à Piran.


N’oubliez pas de glisser un maillot dans votre sac. Même au pic de la saison touristique, il suffit de s’aventurer dans les petites ruelles pour se retrouver seul, au frais et au calme. Il faut surtout y dormir car les soirs d’été à Piran sont calmes, doux et magiques. Impossible de ne pas être séduit par un coucher de soleil sur l’Adriatique en sirotant un aperol spritz, les terrasses de ses restaurants de fruits de mer ou les enfants qui jouent le soir sur la belle place centrale circulaire.

A lire : le guide complet sur Piran et les 5 erreurs à ne pas faire à Piran

La splendide piste cyclable Parenzana

Temps sur place : 1 à 2 jours

Mais pourquoi l’office du tourisme n’envoie-t-il pas tous les touristes sur cette incroyable piste cyclable qui suit le tracé d’une ancienne voie de chemin de fer ? Son nom : la Parenzana et bien qu’habitant ici, il m’a fallu un peu de temps pour la trouver.


Une incroyable piste cyclable où le décor change tous les kilomètres.


On longe l’Adriatique, on passe dans les vignes et les figuiers, dans de très longs tunnels ferroviaires dont on apprécie la fraîcheur l’été, on s’arrête pour visiter un village, déjeuner, déguster une glace, prendre un cappuccino… Vous pouvez la parcourir en une seule journée ou mieux en deux jours en partant de la ville de Koper et en dormant près de la frontière croate. Faites l’aller le premier jour, le retour le second.

A lire : La piste cyclable pour découvrir toute la côte slovène

Izola, ma ville préférée sur la côte slovène – demi-journée

Temps sur place : Une demi-journée

Avec les années qui passent Izola est devenue ma ville préférée sur le littoral slovène. Si je devais habiter sur la côte, ce serait ici. La ville est vivante. Bons cafés, bons restaurants, bons vins… On y est bien. La plage de galets et de gazon est pas mal, surtout si vous avez des enfants. Bref, si vous restez plus d’une journée sur la côte slovène, mettez Izola au programme mais attention, pour les touristes, il y a une règle à respecter sur la côte slovène : Il faut garder le meilleur pour la fin. Il faut donc toujours faire Piran en dernier sinon vous serrez forcément un peu déçu. Le prochain village capable de rivaliser avec Piran est en fait à deux heures de route, en Croatie, Rovinj.

A lire : Izola, ma ville préféré sur la côte slovène

Koper, la plus grande ville de la côte slovène – demi-journée

Temps sur place : Une demi-journée

Koper est un sérieux atout pour la Slovénie, c’est un port en eaux profondes. C’est aussi une ville de bonne taille animée avec un grand centre médiéval et une très belle place centrale. Vous y trouverez de l’animation le soir, une plage surveillée pour se baigner avec des jeux pour enfants, des bons restaus, des glaces, une promenade au bord de l’Adriatique à arpenter en tongs le soir… Bref, à Koper, ça sent bon les vacances. Mise en garde : On voit aussi par endroit le grand port et ses conteneurs et si cela ne me gêne pas du tout, je sais que ça ne plaira pas à certains. Koper est un excellent camp de base pour explorer la côte slovène et les grottes.

A lire : Koper, le guide de voyage

Strunjan, une plage en bas d’une falaise

Temps sur place : 3 heures

Strunjan est un parc naturel dans lequel on marche en haut d’une falaise et on se baigne. Peu fréquenté par les touristes, vous y trouverez deux plages, une en galets, facile d’accès à côté du parking et une autre en bas d’une grande falaise (certaines photos donnent une vision totalement paradisiaque de cette plage Mesečev Zaliv qui est en réalité moins bien qu’en photo). Sur place, vous pouvez donc marcher en haut des falaises : suivez le chemin de rando et faites une boucle dans les champs d’oliviers) et vous baigner en descendant un chemin abrupte qui amène au pied des falaises. J’ai exploré le coin de fond en comble pour le blog. Verdict : même si c’est joli, j’ai décidé de ne pas consacrer d’article à cet endroit car je pense qu’il y a mieux à faire pendant un court séjour en Slovénie et j’essaye de ne pas rendre l’organisation de votre voyage compliquée en ne parlant que des meilleurs endroits. Bref, d’opérer une vraie sélection.

Les marais salants de Piran

Temps sur place : 3 heures

Une immense zone de marais salants à côte de la frontière croate que vous découvrirez si vous décidez d’emprunter la piste cyclable Parenzana à vélo. Toute la zone est protégée. A parcourir à vélo au coucher du soleil. A pied, c’est un peu longuet car on marche sur de grandes lignes droites. Beaucoup de Slovènes y ont travaillé pour approvisionner Venise en sel. On peut aujourd’hui y découvrir l’intérieur d’une maison ancienne et son organisation. L’été, on peut buller dans un joli spa au milieu des marais. Idem, l’endroit est joli, je l’ai exploré dans tous ses recoins et j’aurais pu lui consacrer un article mais il ne semble pas incontournable sur un séjour en Slovénie si vous restez moins de deux semaines. Il y a tellement de choses à voir et à faire.

2 Comments

  1. Bonjour,

    On voit pas grand chose mais pourquoi pas. Peut-être un seul modèle.
    Sympa Koper !

    Bonne baignade
    Florent

  2. Bonjour,
    Nous partons dimanche pour la Slovénie et nous avons prévu, entre autres, 6 nuits à Koper. Est-il judicieux d’emporter nos masques et tubas ou sont-ils sans intérêt sur la côte Slovène ?
    Merci pour votre blog, c’est une mine d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *