La plus belle rando panoramique de la côte slovène

5 minutes après voir garé votre voiture, vous êtes seul en haut d’une tour fortifiée en ruine, vous apercevez de petits villages aux toits ocres qui dépassent des collines. A l’horizon, le soleil se couche sur l’Adriatique… Si vous aimez les vieux villages, la garrigue, la bruyère, les vues panoramiques, les couchers de soleil sur la mer, les sentiers non battus, les vieux châteaux et les trains qui circulent accrochés aux falaises, alors cette rando doit figurer au programme de vos vacances slovènes. Au cours de cette balade panoramique facile de deux heures, vous apercevrez le port de Koper, l’Italie, un bel ouvrage d’art et contemplerez les masses romantiques des douces collines slovènes qui plonge dans l’Adriatique.


Vous commencerez par grimper vers une tour fortifiée en ruine avec une vue spectaculaire.


Vous poursuivrez sur un chemin à plat dans la garrigue avec toujours cette vue époustouflante. Voilà, vous allez en prendre plein les yeux. C’est l’une de mes balades préférées en Slovénie et elle rentre dès maintenant dans les incontournables de la côte slovène.

Une balade hors des sentiers battus

J’adore l’atmosphère et la végétation méditerranéenne de l’arrière pays de la côte slovène. Plusieurs années durant, j’ai régulièrement cherché une randonnée parfaite avec des vues imprenables sur la côte. J’ai étudié les cartes, interrogé mes amis slovènes, testé plusieurs collines, parcouru en vain les petites routes à la recherche d’une rando magique… Je l’ai cherché à pied et à vélo dans l’arrière-pays de Piran et d’Izola, à côté de la frontière croate… En 2018, j’ai aussi pensé l’avoir enfin trouvé à 8 km de là, en partant du château de Socerb en direction de l’Italie. La vue du château était bien le panorama spectaculaire que je cherchais mais les vues pendant la randonnée n’étaient pas assez dégagées et pas assez fréquentes pour que je puisse en faire LA rando de la côte que je cherchais pour le site. J’ai donc poursuivi mes recherches.

J’ai fini par repérer cette belle falaise près de Crni Kal avec peu arbres à son sommet ce qui est indispensable pour profiter d’une vue dégagée. L’endroit est connu uniquement des habitants des villages voisins, de quelques italiens qui habitent pas loin (on est à 2 km de la frontière italienne) et des Slovènes passionnés d’escalade. J’y suis ensuite revenu trois fois pour créer le parcours idéal et trouver le bon point de départ car le haut de cette falaise n’est pas si simple à rejoindre. Pour créer ces randonnées hors des sentiers battus, trouver le meilleur endroit puis la meilleure façon de le parcourir prend du temps.

Et avec cet article, vous gagnez vraiment du temps. Vous profiterez pour vos vacances de ces nombreuses heures passées à explorer le terrain pour construire une randonnée qui j’en suis maintenant convaincu va être un des points mémorables de votre séjour slovène. Les photos prises sur place auront une bonne place sur votre compte Instagram ou votre facebook.

Première étape, un petit fort en ruine avec une vue époustouflante

Du premier parking (voir le dernier paragraphe pour l’adresse), grimpez vers le petit fort. Suivez le panneau rouge qui indique « Crnokalski grad 10 minutes« . C’est le nom en slovène du château plein de caractère où vous allez. Ce sera la seule vraie montée de cette balade. Le chemin est rocailleux et il vaudrait mieux avoir des chaussures de rando ou au moins de bonnes baskets (impossible à faire en tongs – douloureux si vous avez des baskets aux semelles fines).


Une tour qui permettait de surveiller toute la région et donc une vue imprenable !


Une fois arrivé au petit fort, vous emprunterez une passerelle grillagée qui passe au-dessus d’un canyon où les Slovènes pratiquent l’escalade (Vous les apercevrez sous vos pieds). Prenez le temps de profiter de la vue époustouflante du fort sur les vieux villages et notamment celui de Crni kal juste en-dessous, vue sur l’Adriatique au loin, vue sur l’Italie… On peut faire ici de beaux clichés. Prenez notamment une photo avec le plus grand viaduc de Slovénie et le petit village aux toits ocres. Pour comprendre l’intérêt stratégique de cette tour fortifiée du 11ème siècle qui a changé de mains au fil de l’histoire de la région (vous découvrirez son histoire sur place) , il faut l’imaginer sans la passerelle sur laquelle vous êtes passée. A moins d’être bon en escalade en armure, l’endroit devait être sacrément difficile à prendre.


Longez la crête en admirant la vue

Du petit fort, rejoignez les panneaux de direction que vous voyez et suivez le panneau rouge « Praproce 2h10 ». Vous allez longer la falaise. Le chemin est annoncé avec un petit signe danger dans le coin du panneau car on marche en permanence à 2 mètres du bord. Pas d’inquiétude, on ne peut pas dire qu’il soit risqué (sauf si vous avez de jeunes enfants qu’il faudra alors surveiller). Il y a aussi un ruisseau à sec à franchir mais là aussi, pas de difficulté majeure. Suivez le chemin au plus près de la falaise jusqu’au bout. Souvent vos yeux seront attirés à l’horizon par l’Adriatique ou de petits dans le lointain. Astuce : Si vous avez le vertige, du château, prenez le chemin dans la forêt en suivant le panneau « Prapoce Lahko pot »


Vous allez marcher en profitant d’une vue spectaculaire, c’est génial.


Après dix minutes, vous vous retrouverez comme moi bloqué au bout d’un éperon rocheux avec une voie de chemin de fer en contrebas. Pour la franchir, il faudra en fait rebrousser chemin pendant cinq minutes en empruntant le chemin forestier carrossable puis suivre les macarons rouges et blancs. Retenez bien ce conseil car ici, vous allez forcément être perdus.

La balade sur le plateau

Une fois la voie de chemin de fer franchie et après cinq minutes de marche en forêt en suivant les macarons rouges et blancs, vous vous retrouverez en haut d’une nouvelle falaise sur un plateau que je trouve magnifique. On marche alors 45 minutes à plat avec une jolie bruyère qui égaye le sentier et des hautes herbes qui ondulent avec la brise côtière. Comme c’est une balade hors des sentiers battus, le chemin peu fréquenté est étroit. Si vous êtes en short, enfilez une paire de chaussettes montantes car la bruyère vous caressera en permanence les chevilles. Vous verrez aussi en contre-bas une voie de chemin de fer qui serpente agrippée à la paroi. De belles photos seront à prendre au moment ou un train passe (On l’entend arriver ce qui vous laissera le temps de préparer votre cadrage). Cette voie de chemin de fer est le seul débouché ferroviaire de l’important port en eau profonde de Koper que vous apercevez au loin. Vous verrez passer 2 ou 3 trains accrochés à la falaise pendant votre balade, un vrai spectacle !

Je signale en passant que si vous chercez un logement sur la côte slovène et que vous serez motorisés que Crni Kal, le petit village que vous verrez sous la falaise et qu’on voit sur la photo en haut de l’article, est un formidable village authentique et stratégiquement situé. Malgré sa petite taille, on y trouve ces 8 appartements et chambres vraiment agréables à réserver sans hésiter.

Le retour vers le point de départ

La balade est spectaculaire et vous pourrez faire demi-tour quand vous le souhaitez. Vous pourrez donc adapter la balade en fonction de la durée dont vous disposerez ce jour là. Je conseille de suivre le chemin le long de la falaise jusqu’à l’antenne téléphonique (environ 1h de marche du fort). A mon avis, photos et pauses comprises, vous allez passer environ 2h30 sur place. J’ai pour ma part continué pendant une heure après cette antenne mais le parcours devient moins spectaculaire et il y a un passage sans vue de 20 minutes en forêt. Mieux vaut donc rebrousser chemin à partir de cette antenne. Au pied de l’antenne, en regardant à 10h, vous verrez au loin l’étonnante église de Hrastovlje.

Où est la rando ?

Elle est au bout du chemin de cette photo. Cette randonnée est très proche de l’autoroute qui relie Ljubljana à la ville côtière de Koper et à 15 km de cette dernière. Vous allez donc forcément passer devant le point de départ si vous allez sur la côte slovène.


Rejoindre le départ de la randonnée


  • Sortez de l’autoroute au panneau jaune Kastelec puis tournez immédiatement à gauche vers le pont qui enjambe l’autoroute.
  • Au croisement suivant, suivez les panneaux « Podgorje.Kozina », suivez la route.
  • prenez à droite.
  • Au croisement avec la borne électrique, empruntez la petite route en gravier sur 1 km.
  • Garez-vous au premier parking où se garent les grimpeurs.
  • S’il n’y a pas de place, continuez la route vers le village de Crni Kal, après quelques lacets vous trouver un second parking. Si plein, garez-vous dans le village.

La carte de la rando

Vous suivez le chemin rouge et sur place des macarons blancs et rouges et surtout la crête des deux falaises.

Quand faire cette rando ?

Une vue panoramique a toujours le même revers l’été, il n’y a pas d’ombre. Si vous faites la randonnée en plein cagnard, vous risquez de ne pas beaucoup l’apprécier et de souffrir sous le soleil estival de plomb de la côte slovène. Je la conseille donc tôt le matin ou en tout fin de journée. Au retour d’un baignade dans l’Adriatique, vous verrez le soleil se coucher sur la mer et les collines, un beau moment de vacances.


le plan : Baignade puis balade ou l’inverse !


Pour l’organisation de vos journées de vacances en Slovénie, comme vous allez forcément passer en voiture devant de le départ de la rando, vous pouvez rajouter cette rando à votre programme au retour d’une visite d’un des incontournables de la côte slovène. Cette rando dure le temps que vous voulez car dès le début, on en prend plein les yeux. Vous pouvez donc l’écourter et ne passer qu’une heure sur place en ne faisant que la partie avec le fort et la petite portion de 10 minutes le long de la falaise. Si vous ne faites que la vue du fort, 25 minutes peuvent suffire. Cette rando sera aussi un bon complément des grottes de skocjan.

Où manger dans le coin ? Boire un cappuccino ?

Notez bien que la rando n’est pas touristique. Il n’y a donc pas de point d’eau ou de buvette. Vous devez amener une gourde avec vous. Si vous voulez prendre un café ou manger, je n’ai pas d’endroit incontournable à recommander dans le coin. On trouve VIK burger, au bord de la route et moche de l’extérieur mais on profite d’une superbe vue. Il y a aussi une gostilna, restaurant traditionnel, qui sert des plats traditionnels à base de poisson et inspirée de la cuisine locale. la gostinlan Krasji Rob est pas mal mais un peu cher (plats de pâtes à 12-15€ par exemple) et la route passe juste à côté de la terrasse ombragée.  Enfin, vous pouvez aussi réserver un dîner dans l’étonnante salle médiévale du château de Socerb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *