Voyager en Slovénie : les 5 règles d’or

J’explore la Slovénie depuis plus de dix ans et il m’est aujourd’hui très facile d’expliquer comment profiter des magnifiques et multiples facettes de ce pays pendant un voyage. Chaque pays a son propre mode de fonctionnement et ses atouts. je suis convaincu qu’il faut adapter sa façon de voyager à chaque territoire, à sa géographie, à ses coutumes, à sa taille, à ses paysages, à ses moyens de transport, à ses terroirs, etc. Chercher les petites boutiques aura du sens à Copenhague, Berlin ou Milan mais moins à Ljubljana car dans cette petite capitale le temps coule doucement, on se moque souvent bien de ce qui se passe ailleurs dans ce monde moderne, rapide, et stressant. En Slovénie, les marches à pied à la journée donneront cours à de mémorables expériences au fil des collines et des sommets alors qu’aux Pays-Bas, le plat pays, ce ne serait par exemple pas forcément la meilleure idée pour son voyage. Bref, il faut adapter sa façon de voyager à un pays et ne pas voyager de la même façon dans tous les pays.

Au fil des années, j’ai compris que pour découvrir vraiment la Slovénie, il fallait imiter totalement le mode de vie des Slovènes car ils savent parfaitement profiter de leur pays les week-ends ou juste après leur journée travail.

Etant français, je sais aussi voir et sentir ce qui est mieux en Slovénie que dans l’hexagone, ce qui va vous plaire sur place mais qu’un slovène serait incapable de vous recommander dans un guide voyage car il en fait l’expérience depuis son enfant et cela lui paraît tout à fait normal. Voici en résumé ce que vous devrez faire pendant vos vacances en Slovénie.

Faites varier au maximum les paysages

Une telle diversité de paysages sur un si petit territoire est difficile à imaginer. C’est notamment sur la partie ouest qu’on la trouve. C’est comme-ci en France vous trouviez uniquement en Dordogne : un coin de Dordogne qui ressemble au Jura, un autre coin de Dordogne aux Alpes, un autre à la Toscane, un petit bout de Croatie, des vignes champenoise, de jolis lacs de montagne, des petites villes avec des immeubles de style austro-hongrois et d’autres qui ressemblent à de petites villes italiennes avec en plus tout de cela, tout un monde souterrain à découvrir fait de grottes et de mines inscrites au patrimoine de l’Unesco.

Que vous veniez pour un week-end ou pour trois semaines, vous devez impérativement construire votre itinéraire de façon à goûter à toutes les facettes de la Slovénie.

A lire : les itinéraires en Slovénie

Gardez en tête que la Slovénie est un tout petit pays et que quel que soit votre point de chute, vous pourrez toujours partir en excursion à la journée vers la mer, les grottes, la montagne, les vignes, les lacs… C’est en mélangeant les paysages que vous allez passer d’excellentes vacances.

Si vous venez que quelques jours

logez à Ljubljana et partez à la journée vers Bled, Bohinj ou Velika Planina, puis vers la côte slovène et les grottes.

Si vous restez plus longtemps

prenez des logements dans des zones variées, un à Ljubljana, un autre dans les montagnes (ici, ici, ou ici) et un dernier sur la côte slovène.

Avec cette incroyable diversité de paysages, vous allez avoir l’impression d’être parti en vacances deux fois plus longtemps que la durée réelle de vos vacances !

Voici mes autres conseils pour profiter pleinement de séjour.

Prévoyez plusieurs jours à Ljubljana

Ljubljana : 280 000 habitants, un petit centre-ville, une capitale provinciale… Quand on lit ça et qu’on a un peu voyagé en Europe, on est tenté de n’y consacrer qu’une demi-journée de vacances mais la capitale slovène a tant de charme et d’atouts que vous devez y prévoir plus de temps. La première chose à savoir est qu’elle est devenue incroyablement agréable à vivre. Elle est sûre et son centre est progressivement devenu entièrement piéton. Un vrai cocon, presque un parc d’attraction de style sécession viennoise, où l’on se sent formidablement bien à déguster des cappuccinos à 1,50€ et des pintes de bière locale à 3€ attablé à l’une des centaines de terrasse de la ville. Vous profiterez aussi du foisonnement culturel de la ville aux beaux jours.

La capitale slovène consacre une part importante de son budget à la culture. Le nombre de spectacles gratuits est éblouissant l’été.

Le marché a lieu chaque jour du lundi au samedi, un lieu vivant et tout simplement incontournable. De Ljubljana, vous pourrez facilement partir en escapade à la journée en voiture, en bus ou même en covoiturage (une bonne façon de rencontrer les locaux).

Concentrez-vous sur la nature et non sur les villes slovènes

Il y a deux villes incontournables en Slovénie, Ljubljana, la capitale, et Piran, la plus jolie ville côtière. Pour le reste, vous ne devez pas concentrer vos visites sur les villes slovènes car il y a bien mieux en Slovénie. On est souvent tenté pour découvrir un pays de caler ses visites sur les villes et d’aller se promener à pied dans leurs vieux centres. En Slovénie, vous devez vous concentrer sur les attractions naturelles, les activités outdoor et la variété des paysages. Si vous planifiez votre séjour sur les beauté naturelles de la Slovénie plutôt qu’en vous disant, on va d’abord faire Kranj puis Ptuj, Maribor et Celje, votre séjour sera bien mieux réussi. Il y a plein de conseils sur le site avec des endroits que j’ai sélectionné avec soin. Vous allez facilement trouver ces endroits et vivre des expériences mémorables. Utilisez-les !

Mangez très souvent au restaurant et bullez en terrasse

La campagne slovène est remplie de bons restaurants traditionnels qui portent le nom de Gostilna (un mot slovène important que vous devez retenir). Ils servent des plats très copieux à prix accessibles autour de 11€. Un seul suffit pour être repu. Les Gostilnas sont vraiment partout et ouvertes à toute heure. Elles ne ferment pas l’après-midi ce qui est très pratique quand on est en vacances et qu’on vit alors avec des horaires décalés. Les sommets des collines et des montagnes sont peuplés d’agréables refuges (koca) qui servent des plats traditionnels roboratifs toujours à moins de 10€ et de délicieux desserts, eux aussi toujours copieux. Les restaurants servent souvent des kosilos, des menus à prix cassé pour le déjeuner.

Les pizzerias servent de très grandes pizzas qui peuvent être coupées en deux et servies dans deux assiettes (une pratique très courante en Slovénie). On mange alors pour 5€ par personne.

Vous devez profiter de ces offres et de mes bons plans restaus pendant votre séjour en Slovénie. Idem pour les terrasses. C’est le sport national en Slovénie (en plus du basket) et pendant votre séjour vous devez vous y attabler au moins une à deux fois par jour pour un délicieux café italien ou une bière. Bullez plutôt que de courir partout !

Aventurez-vous sur les chemins de randonnée

L’autre sport national slovène est la rando. Beaucoup de Slovènes y consacrent tous leurs week-ends. Le pays est vallonné partout ou montagneux. Il est quadrillé par un important réseau de chemins de randos très bien entretenus. La signalisation est excellente et vous pouvez vous y aventurer sans risque de vous y perdre. Vous y croiserez en plus de nombreux slovènes qui pourront vous indiquer le chemin et cerise sur le gâteau, vous trouverez souvent au somment un refuge tenu par l’association des montagnards slovènes qui sert de bons petits plats dans une ambiance 100% authentique.

Astuce à retenir : il y a des chemins de rando agréables partout dans le pays, au sud, au nord, à l’est, à l’ouest et pour les trouver, il suffit de demander aux habitants du coin où ils grimpent pendant leur temps libre.

Soyez précis et un peu tenace car comme vous êtes touriste, ils auront tendance à vous indiquer les lieux touristiques plutôt que ceux qu’ils fréquentent le week-end. Ce que vous voulez savoir, c’est ceux où ils vont marcher. Bref, pendant votre séjour en Slovénie, vous devez essayer de profiter de la Slovénie comme le font les Slovènes le week-end.

Bonus : Explorez les profondeurs

Il y a de formidables aventures à vivre en Slovénie dans les profondeurs dont deux qui sont inscrites au patrimoine de l’UNESCO : les grottes de Skocjan et la mine d’Idrija.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *