Pericnik, la plus belle cascade de slovenie

Je suis pas un amoureux des cascades mais dès ma première rencontre avec Pericnik, elle m’a beaucoup plu pour plusieurs raisons. La première, cette chute d’eau est haute avec un débit important. On en prend plein les yeux, les oreilles et même les cheveux. La seconde raison est plus originale, vous pourrez passer derrière la cascade et c’est tout simplement génial. Plus précisément, vous passerez entre le jet de la cascade et la paroi de la montagne. Un petit chemin en terre creusé dans la paroi donne lieu à une expérience étonnante et à une mémorable aventure humide (oui, car on en ressort toujours un peu mouillé). Cette cascade se trouve au nord-ouest de la Slovénie et au nord du lac de Bled.

Voici tous les détails, des astuces secrètes et mes conseils pour admirer cette cascade mais aussi ce qu’il ne faudra pas manquer sur la route.

En été, venez tôt ou tard mais pas entre 10h et 17h.

Mes premières années en Slovénie, je n’ai pas entendu parler de cette chute d’eau. La cascade de Pericnik a longtemps été une attraction en dehors des sentiers battus mais depuis quelques années, elle est très souvent photographiée sur Instagram, un réseau social où tout ce qui est lié à l’eau connait un grand succès (les lacs, l’eau turquoise, les cascades…). Je ne suis jamais allé à la cascade Pericnik en haute saison mais compte tenu de la petite la taille du parking, de la route en terre que vous devrez emprunter pour y accéder et de l’étroitesse du chemin piéton, je suis convaincu qu’il ne faut pas s’y rendre au cœur de la journée en pleine saison. Allez-y tôt le matin ou en toute fin de journée. Je vous conseille donc de vous lever tôt et de vous y rendre dès le saut du lit (rappel : le soleil se lève plus tôt en Slovénie). Vos efforts matinaux seront récompensés, vous vous retrouverez seul au monde avec cette incroyable attraction naturelle : Vous pourrez faire les photos que vous voulez sans être gêné par les autres visiteurs qui voudront probablement prendre les mêmes clichés que vous (Vous trouverez un exemple de photo incroyable à prendre si vous êtes seul à la toute fin de l’article). Cerise sur le gâteau, vous allez ensuite prendre votre petit déjeuner dans l’un des plus beaux cadres de votre vie car après la cascade Peričnik, il y a autre une autre attraction naturelle exceptionnelle à voir. Cet endroit suit dans l »article.

Une seconde cascade secrète juste au-dessus

Il y a une seconde cascade au-dessus de la première (Suivez les panneaux vers zgornij slap). Comme on ne voit pas cette seconde cascade de la route en terre, la plupart des touristes passent à côté et la loupent. Ils repartent en ayant vu une cascade au lieu des deux ! Cette seconde cascade est plus petite que la première – 15 mètres contre 51 mètres – mais différente, avec un bon débit elle aussi et vous l’avez compris, elle est moins fréquentée. On peut à nouveau passer derrière. Pour grimpez le chemin escarpé jusqu’à cette seconde cascade de donnes chaussures sont recommandées.

Les conseils des lecteurs sur Pericnik

Maryne G. « Ca fait partie de meilleurs souvenirs en Slovénie »

Marlène L. « Découverte grâce à vous en fin de journée en juillet dernier. Nous y étions les seuls. fabuleux.

Julie S. « Oui, c’est vrai, elle est très belle et le fait de marcher avait bien amusé les enfants »

Source : commentaires laissés sur la page facebook de Slovénie secrète

Le coin secret des photographes, la balade loin de la foule

Il est possible de faire une superbe photo de la cascade au milieu de la forêt mais cette photo est impossible à faire à l’endroit où se garent tous les touristes. Pour faire ce cliché splendide et avoir cette vue incroyable, il faut bifurquer bien avant et marcher sur 2 kilomètres en suivant une belle rivière, la Triglavska bistrica. Une promenade dans la nature agréable.

Indications : Deux kilomètres avant la cascade, garez-vous et prenez le petit pont qui traverse la rivière Triglavska bistrica puis marchez ensuite en suivant la rivière. Une fois arrivé au niveau au niveau de la cascade, grimpez dans la face en direction de Predelov vrh pour vous retrouver à la même hauteur que la cascade et prendre une photo digne d’une magazine photo. Un exemple hivernal de cette photo se trouve ci-dessous. Cette astuce est totalement secrète et presque personne ne la connait en Slovénie.

Une cascade belle à toutes les saisons.

La cascade Pericnik est belle à toutes les saisons. J’aime les couleurs de l’automne et c’est à cette période que j’ai prise les photos qui illustrent cet article. Avec toutes ces couleurs, les alentours de de la cascade sont splendides. Vous pouvez aussi l’admirer en hiver et s’il a fait très froid plusieurs jours de suite, elle se transforme en cathédrale de glace, un orgue glacé magnifique ! Les Slovènes, un peuple de montagnards, viennent escalader ses parois de glace avec crampons et piolets.

L’incroyable face nord du Triglav

Si vous roulez 10 minutes de plus jusqu’au bout de la route en terre qui mène à la cascade Pericnik, vous serez au pied de la gigantesque face nord du Triglav. Juste après la visite de la cascade, vous devez y aller pour admirer cette immense face mais aussi pour manger un petit quelque chose au refuge Aljazev Dom situé juste à côté du parking en graviers. Il sert des plats traditionnels des montagnes slovènes (saucisses Kranjska koblasa, goulasch, polenta…) et des crêpes. Il est beau et la vue est dingue. On se sent tout petit.

Village de Mojstrana – Refuge Aljazev dom : 20 minutes en voiture – route en terre.

Une petite marche?

J’ai bien entendu exploré aussi le coin au pied de la face pour voir ce qu’on pouvait y faire. Si vous marchez une demi-heure en direction de Luknja, vous arriverez au pied de la montagne, une belle vue mais comptez une heure aller-retour et il y a tant à faire en Slovénie qu’il faudra réfléchir à votre timing de la journée. Si vous vouliez marcher plus longtemps, il faudrait rejoindre Luknja en 2h30 par un chemin rocailleux et ça ne vaut pas le coup.

Aljazev dom est un des point de départ pour le chemin express mais rocailleux et difficile vers le Triglav, le plus haut sommet slovène.

Aljažev dom – Triglav pen passant le Tominškova pot : 6 h30 – 1850 m de déniveléchemin vertigineux

Comment rejoindre la cascade de Pericnik ?

Il faut être véhiculé ou à défaut descendre du bus dans le village Mojstrana et randonner une heure sur la dernière partie en suivant la rivière (balade agréable) de façon à arriver au pied de la cascade. Pericnik est situé entre le lac de Bled et la station de ski de Kranjska Gora. Rejoignez le petit village de Dovje, traversez la rivière Save vers Mojstrana et suivez le chemin en terre jusqu’à Koca pri Pericniku (refuge de Pericnik). Garez-vous sur le parking (3 euros) ou juste avant ou j après si vous ne voulez pas payer et préférez marcher. Une fois stationné, il vous reste 10 à 15 minutes de marche pour atteindre la première cascade. C’est un chemin bien entretenu mais escarpé. Il vaut mieux avoir des chaussures de randonnée. Prenez aussi un second t-shirt que vous laisserez dans la voiture pour vous changer au retour car si vous avez passé du temps à proximité ou derrière de la cascade vous reviendrez probablement trempé (mais heureux).  

Lac de Bled – Pericnik 30 km – 35 minutes
Ljubljana – pericnik 76 km – 1 heure

Le musée de l’alpinisme en Slovénie

En vous rendant à Pericnik, vous allez forcément passer devant le musée de l’alpinisme slovène. Si vous aimez la randonnée et l’alpinisme, alors ce petit musée dont l’entrée est à 9€ devrait vous intéresser. On y trouve de nombreux objets retraçant l’histoire de l’alpinisme en Slovénie et des secours en montagne. Faites-y éventuellement un petit arrêt sur votre route avant ou après avoir admiré la cascade. Ce musée est dans le petit village de Mojstrana. Pour en savoir plus sur le Slovenski planinski Muzej, regardez le site internet du musée.

En chemin, faites une pause à Dovje

Juste avant de rejoindre Pericnik, faites une pause sur la route dans le petite village de Dovje en vous garant sur les places de parking du cimetière (Pokopališče Dovje).

De là, vous profiterez d’une très belle vue sur la vallée étroite dans laquelle vous allez ensuite pénétrer. C’est à ce même endroit qu’à choisi de s’installer le peintre Anton Karinger en 1865 pour peindre le tableau que vous voyez ci-dessus. Vous pourrez prendre une photo splendide et aussi vous promener à pied dans le village. Ce n’est pas un village touristique donc il n’y a pas de rues piétonnes ou de boutiques mais ici, vous aurez une bonne idée de ce à quoi ressemble un vieux village dans les montagnes slovènes avec de belles maisons anciennes si vous regardez bien.

Où manger de le coin?

Vous pouvez manger dans le refuge Aljazev dom dont que je vous ai déjà parlé dans l’article. Ce n’est pas le meilleur restaurant de Slovénie mais la vue de la terrasse est si belle qu’on y est forcément heureux. Plats traditionnels entre 6 et 9 euros. Dans le village de Dovje que vous avez forcément traversé en arrivant, vous trouverez aussi une gostilna (restaurant traditionnel) très classique pour la Slovénie. C’est donc un bon endroit où manger. (Pr’ Železn’K Danica Mrvič – Kurirska pot 11). Avec une belle ambiance traditionnelle et hors des sentiers battus, vous pouvez déjeuner à la gostilna Janez Lipovec (Zgornja Radovna 18, 4281 Mojstrana) qui sert des plats traditionnels. Elle est à l’entrée de la magnifique vallée Krma dont je vous parle juste après.

La belle vallée Krma

Si vous voulez voir une autre belle attraction naturelle pas loin avant ou après la cascade Pericnik, rendez-vous dans la vallée Krma dont vous pouvez voir une photo ci-dessus. Cette vallée est parallèle à la vallée de Pericnik. C’est splendide mais je n’ai jamais vraiment trouvé quoi y faire à part se garer, prendre une photo et remonter rapidement dans la voiture pour aller ailleurs, raison pour laquelle, je ne lui ai pas consacré d’article sur le site. Si ca vous tente, vous pouvez marcher dans la vallée sur un chemin plat. Le cadre est splendide mais le paysage ne change pas. Cette vallée est donc à côté de la gostilna Janez Lipovec et je vous conseille de faire les deux. Pour avoir la vue de la photo que j’ai prise ci-dessus, rendez-vous ici, à Dolina Krma.

Village de Mojstrana – Dolina Krma : 20 minutes en voiture – route en terre

Pourquoi je n’ai pas d’article sur Pericnik plus tôt ?

Pericnik est belle, presque incontournable mais elle ne correspond pas tout à fait aux vacances que je recommande de passer en Slovénie car vous allez passer du temps en voiture pour faire l’aller-retour dans la vallée et assez peu de temps dehors. Je préfère toujours recommander les activités un peu plus longues. Je ne parle pas de tout ce que je connais en Slovénie. Au contraire, comme vous avez un temps limité, j’effectue une vraie curation. Je fais des sélections et des coupes de façon à rendre vos vacances simples à organiser. Si je parle de 60 secteurs à visiter et douze villes mais que vous n’avez que 3 ou 5 ou 7 jours, vous allez être tout aussi perdu que lors de la lecture d’un guide de voyage papier et c’est justement ce que j’ai voulu éviter depuis le tout début sur ce site. La Slovénie est un pays vert, authentique et nature et j’essaye toujours de vous orienter vers de belles activités longues et agréables à l’extérieur plutôt qu’une succession d’attractions reliées en voiture en mode « On roule, on se gare, on, regarde, on prend quelques photos et on est de retour dans la voiture pour rejoindre une autre attraction ». Comme partout ailleurs sur la planète, on peut voyager ainsi en Slovénie mais il y a bien mieux à faire et à vivre, de plus belles expériences et c’est ce vers quoi j’essaye de vous amener pour que vous réalisiez un beau voyage. Pour conclure sur Pericnik et la face nord du Triglav, c’est vraiment génial, c’est beau mais il y a un tout petit trop de voiture à mon goût.

Exemple de photo Instagram à prendre à Pericnik

2 Comments

  1. Merci Myriam ! Je suis heureux que cette cascade vous ait beaucoup plu

  2. Merci pour ce conseil. Nous avons trouvé la cascade magnifique. Surtout la petite du dessus. De derrière la vue est splendide. Avec des enfants il faut doubler le temps de montée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *