Le marché de ljubljana, une visite incontournable

Ce grand marché est l’endroit où vous devrez débuter votre visite de Ljubljana !

Le marché de Ljubljana est au cœur de la capitale slovène et au pied du château. Il a lieu tous les matins, jusqu’à 13h, du lundi au samedi. C’est un bel endroit très vivant qui vous fera découvrir une part de l’âme slovène. Vous prendrez part à la vie quotidienne des Ljubljanais et avec cet article découvrirez tous les recoins du marché. La plupart des touristes ne voit que la moitié du marché faute de connaître la petite porte qui mène à la partie couverte et le petit escalier caché en colimaçon qui mène aux poissonniers. Vous trouverez ici des indications précises pour accéder à ces endroits secrets mais aussi mes bonnes adresses car comme beaucoup des habitants de la capitale, j’y fais souvent mes courses. Vous comprendrez aussi pourquoi le marché de Ljubljana est un bâtiment architectural exceptionnel, aéré et très original, signé comme souvent à Ljubljana, Plecnik.

A faire au marché de Ljubljana

Cherchez les bons produits du marché, ceux des fermes

Buvez un cappuccino au marché à côté des locaux

Trouvez l’entrée secrète vers le marché couvert

Ne loupez pas l’aller cachée des poissonniers et celles des fleuristes

Le grand terre-plein central

C’est ici que des dizaines de maraichers de tous les coins de Slovénie présentent leurs produits. Comme la Slovénie profite de climats très différents, vous trouverez sur leurs étals des fruits et légumes de saison variés. Une profusion de produits locaux y attend chaque jour les Ljubljanais. Les meilleurs fruits viennent souvent de la côte slovène ou de Goriska Brda, une magnifique région arboricole fruitière et viticole situé à la frontière avec l’Italie. Vous verrez des grands-mères qui vendent leur production ou encore un maraîcher qui perpétue la tradition de cultiver ses légumes dans le centre de Ljubljana, dans le petit quartier de Krakovo où je vous conseille de flâner à pied. Ce maraîcher fait chaque jour le trajet avec une charrette à bras.

Ne manquez pas de goûter aux jus de pomme troubles (vendus en bouteilles de 1,5l) et de faire le plein de bons produits frais et locaux.

A l’automne, goûtez aux délicieux kakis slovènes. Plus mous que ceux vendus en France, ils se mangent comme de la confiture. Un régal automnal que j’attends chaque année avec impatience !

 

Le mot à connaître : Kmetija (ferme)

Vous pouvez trouver les petites fermes qui vendent leur production avec les marchands qui indiquent Kmetja sur leur étals et leur adresse.

Passez la petite porte du le marché couvert

L’entrée du marché couvert est une petite porte que 90% des touristes ne trouvent pas. Regardez vers Magda, un bar en vogue et empruntez la porte battante sous l’inscription Pokrita en lettres noires. Vous pénétrerez alors dans une halle de bouchers, de charcutiers et de crémiers. Sous ces arcades, on trouve aussi une boutique de bons produits italiens (l’Italie est toute proche de Ljubljana). Vous trouverez aussi des fruits secs, un boulanger qui fait du pain complet… Dans cette partie, j’achète toujours du poulet de chez Hudin. Délicieux une fois cuisiné, il est servi par deux vielles dames redoutablement efficaces. Goutez aussi à l’huile de pépin de courge qui est proposée à certains stands (à mon avis, c’est l’un des meilleurs souvenirs que vous puissiez rapporter de Slovénie). Parcourez méticuleusement toutes les coursives car elles sont orientées bizarrement et vous en louperez forcement une ou deux.

Le marché sous les arcades

Plutôt que de faire une grande halle comme cela se faisait partout en Europe, Plecnik (1872-1957) eu l’idée originale de faire un marché tout en longueur, un bâtiment fin, rythmique et ouvert qui va de la place centrale de la capitale (la place des trois ponts) jusqu’au fameux pont des dragons. Si l’architecture n’est pas votre tasse de thé, passez au directement au paragraphe sur les poisonniers. Le marché de Ljubljana est un complexe architectural de 300 m de long. Comme à son habitude, Plecnik a incorporé des éléments de l’architecture classique dans les plans de son immense marché. A l’entrée du marché, vous verrez un petit temple palladien qui était dans le temps un fleuriste. Au milieu du marché, vous trouverez aujourd’hui un grand pont où les amoureux ont accroché des milliers de cadenas, le pont des bouchers (Mesarski most). Il était envisagé dès le départ par Plecnik comme partie intégrante du marché mais à cause de la seconde guerre mondiale, il n’avait pas pu être construit à l’époque. Une erreur réparée récemment. Si vous regardez attentivement les détails du marché de Plecnik, vous verrez que la municipalité n’a pas dépensé une fortune pour la construction d’un marché pourtant très beau.

Les travaux du marché ont débuté pendant la seconde guerre mondiale, en 1940 et en raison du manque de main d’œuvre et de matériaux, ils se sont prolongés pendant plusieurs années. La construction du marché de Ljubljana ne s’est terminée qu’en 1944. Plecnik était un génie pour construire pas cher. C’est l’une de ses œuvres majeures dans Ljubljana (avec sa bibliothèque nationale et universitaire construite en 1941). D’un point de vue architectural, le marché fonctionne très bien avec la place des trois points bien que ces deux bâtiments aient été construits à dix ans d’intervalle.

Longez maintenant les belles arcades imaginées par Plecnik. Vous passerez devant une bonne trentaine de boutiques de bouche. Elles vendent du pain, de la viande, des pâtisseries, des fromages, des fruits secs ou encore de l’huile de pépins de courges. Vous y trouverez aussi de petits restaurants pour manger sur le pouce, des cafés où les retraités de Ljubljana aiment se retrouver pour commencer leur journée… Ici, il faudra pousser les portes des boutiques car on ne voit pas toujours très bien ce qu’il y a derrière. Parfois, on peut circuler d’une boutique à l’autre par le couloir intérieur, parfois, non, il faut ressortir. Explorez patiemment cette partie pittoresque du marché.

Les poissonniers

Pour comprendre comment Plecnik a pensé son marché, il faut visiter cette partie basse qui exploite la fraicheur de la rivière. Les étals des poissonniers sont à l’ombre, orientée au nord et en contre-bas pour être refroidis par la Ljubljanica. Descendez par le petit escalier en colimaçon et parcourez toute la partie poissonnerie. Dès que vous mettez un pied sur la première marche, ca sent le poisson, vous étiez prévenus !

Faites un crochet vers le restaurant de poissons Ribca car vous pourrez y faire une très belle photo de la place centrale et de l’église franciscaine en jouant avec les formes arrondies des arcades.

Prenez-y votre café du matin au marché  

J’aime prendre un café le matin juste à côté du marché pour profiter de sa douce animation.

Vous pouvez vous attabler à la terrasse du café hipster Magda situé à quelques mètres des étals ou à une des nombreuses autres terrasses pour un cappuccino à 1,60€. Ce sera un très beau début de journée de vacances avec les locaux, façon Dolce vita à l’italienne. Vous pourrez aussi revenir aux abords du marché pour le repas : de nombreux restaurants servent alors des plats simples en terrasse pour les Slovènes qui travaillent dans des entreprises en ville.

Le meilleur jour pour une visite, le samedi matin

Comme vous l’avez peut-être lu ailleurs sur ce site, dans les petites villes slovènes, les magasins du centre ferment le samedi après-midi mais le samedi matin est traditionnellement un moment de grande effervescence en ville. Beaucoup de Ljubljanais se rendent au marché pour faire leurs courses pour la semaine et comme partout ailleurs, pour le plaisir de croiser leurs amis et connaissances. Le samedi, les étals sont mieux achalandées que pendant le reste de la semaine et les vendeurs au moins deux fois plus nombreux. Quand un maraicher traverse toute la Slovénie pour venir vendre sa production agricole, il faut qu’il y trouve son compte et donc des chalands ! Si vous le pouvez, planifiez votre visite du marché le samedi et si vous passez plusieurs jours à Ljubljana comme je vous le conseille, venez le premier jour de votre arrivée et revenez jeter un œil au marché le samedi matin. Faites-y toutes vos courses alimentaires des vacances ou presque !

Le camion pizza du samedi matin

Chaque samedi matin, ce monsieur vient avec son camion et son chapeau. Il prépare sur place de délicieuses pizzas à la pâte complète. Vendues 2.50€ la part. Beaucoup de Ljubljanais viennent en acheter une. Une option parfaite pour un déjeuner sur le pouce le samedi midi. Une pizzeria végétarienne est toujours proposée

Bon plan: le distributeur de jus de pommes du marché

Dans le distributeur automatique du marché de Ljubljana, vous trouverez ce délicieux jus de pomme frais et trouble mama Jabolcnik pour 1.50€. A essayer une chaude journée d’été. Vous y trouverez aussi des yaourts et du fromage. A côté, le Mlekomat, un autre distributeur, distribue le lait frais des fermes situées autour de Ljubljana. Si comme je le conseille, vous avez réservé un logement dans le centre de Ljubljana, c’est ici qu’il faudra aller acheter votre lait.

A retenir pour votre voyage

  • Retenez que le marché est un incontournable d’un voyage à Ljubljana,
  • qu’il faut y faire vos emplettes,
  • qu’il faut y venir si possible le samedi matin,
  • que la partie centrale est cachée
  • que vous pouvez y venir aussi pour un déjeuner ou un délicieux café matinal.

Au bout du marché de Ljubljana, ne manquez pas le pont des Dragons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *