Preval, une rando amusante vers un superbe point de vue

Preval est une randonnée vraiment plaisante qui vous mènera en 1h30 à un refuge à flanc de montagne, sur un large éperon d’où l’on profite d’un panorama exceptionnel. Une fois l’effort de la montée passée, vous pourrez vous y reposer en dégustant des plats slovènes traditionnels sur de grandes tables en bois. Tout cela sans vous ruiner.


Preval fait partie des meilleures randonnées faciles à faire en Slovénie


Vous passerez à Preval une vraie journée typiquement slovène en compagnie des locaux. Pour ne pas vous noyer d’informations inutiles et que vous puissiez organiser votre voyage rapidement, je ne présente que les meilleures randos de Slovénie et pas de doute, Preval en fait partie.

Voici les 6 raisons pour lesquelles j’ai sélectionné cette randonnée alpestre pour le blog :

  • Le point de vue panoramique à l’arrivée est fabuleux (altitude : 1.311m)
  • Le chemin de randonnée est particulièrement panoramique et distrayant sur sa première moitié, vous passerez dans de longs tunnels.
  • On peut très facilement rejoindre la randonnée au départ du lac de Bled ou de Ljubljana.
  • Comme le chemin est à flanc de montagne, vous profiterez de belles vues panoramiques dans la première moitié de cette balade.
  • Le point de départ est très facile et rapide à rejoindre avec une route large, facile et bien entretenue. Le départ se situe au col de Ljubelj, un col important au nord du pays qui permet de passer rapidement de la Slovénie à l’Autriche.
  • Le départ est situé à côté d’un camp de concentration de la seconde guerre mondial, une petite visite historique intéressante et poignante se rajoutera à cette rando slovène.  

Où vous garer ?

Un grand parking permet de se garer très facilement juste au départ de la rando. Quelques mètres avant d’arriver au tunnel de la frontière slovéno-autrichienne, tournez à gauche vers le magasin Kompass et garez-vous sur les grands parkings en graviers. Une partie du parking est payante et une autre gratuite (Ne vous garez pas sur le parking du magasin Kompass). Le départ de la rando est sur votre gauche, suivez les signes “Planina Preval”. Le chemin est à flanc de montagne, vous allez donc longer la montagne (retenez cette indication qui vous aidera à vous repérer une fois sur place). Le parking que vous devez rejoindre est ici.

  • Ljubljana – Ljubelj – 42 minutes – 55 kilomètres
  • Lac de Bled – Ljubelj – 27 minutes – 33 kilomètres

La belle route du col de Ljubelj à la fin de l’hiver

Pour le départ de la rando, cherchez sur le parking ce panneau jaune qui indique “Planina Preval“. Le panneau indique 1h mais il se trompe, c’est plutôt 1h30.

La rando commence par de longs tunnels très amusants à traverser

Après le départ, on commence par un très court passage en forêt puis vous arriverez rapidement aux fameux tunnels, ils font plus de 200 m de long. Il y fait noir. Idéalement, une petite lampe frontale comme celle que l’on trouve chez Decathlon à 5 euros vous permettra de les traverser de la meilleure des façons. Si vous n’en avez pas, la lumière de votre smartphone suffira mais pensez à conserver suffisamment de batteries pour la traversée au retour.


Ces tunnels sont vraiment fun à traverser. C’est un des vrais plus de cette rando !


Vous pourrez y faire des photos à contre-jour à la sortie du tunnel à la façon d’un film de James Bond. Ne vous contentez pas de les traverser, profitez-en, passez-y un peu de temps. L’été, en plus, il y fait plus frais et c’est particulièrement agréable. Si vous avez des ados, ils adoreront cette première partie de la rando façon aventure d’Indiana Jones.

L’histoire de ces étonnants tunnels

Les tunnels ont été commandé par le baron Julius Born pour son propre plaisir, ses week-ends de chasse et aujourd’hui pour le votre avec cette belle randonnée, vous pouvez dire merci à ses caprices.

Le baron possédait une mine de mercure très rentable et une villa dans le coin. Grand amateur de chasse, ces tunnels lui permettaient d’accéder plus simplement à ses coins de chasse préférés pour traquer des ibex et des cerfs. Il s’est donc fait construire ces tunnels pour sa commodité personnelle. Ce n’est pas plus compliqué que ça ! Vous verrez que certaines parties de ces tunnels ont été équipées de façon militaire plus tard. Ils présentaient un intérêt stratégique évident en permettant de surveiller la vallée.

La suite panoramique de cette randonnée

Le chemin est ensuite panoramique, il est en graviers. Il est assez plat et à flanc de montagne. Il n’est pas vraiment dangereux car suffisamment large et quand il y a un peu de danger, un filin permet d’être rassuré avec une main courante. Ce chemin ne conviendra par contre pas à de jeunes enfants. Vous profiterez du chemin d’une très belle vue dégagée sur les sommets des Alpes kamniques et sur une vallée verdoyante.

Astuce : Prenez 50 mètres de distance avec vos compagnons de randonnées et vous pourrez alors facilement faire de très belles photos d’eux à flanc de montagne.

Puis on on traverse la forêt

Par la suite, le chemin serpente en forêt puis s’élargit pour devenir un chemin forestier plus classique. C’est moins enthousiasmant qu’au début de la rando car on ne profite plus de vues panoramiques mais cela ne durera que 50 minutes, le temps d’arriver au refuge où vous allez pouvoir bien manger. Au total, l’aller de cette rando dure en tout 1h30 avec un dénivelé de 300 mètres. Le point de départ est à plus de 1 000 mètres d’altitude ce qui vous évite de devoir monter pendant des heures et des heures avant de sortir enfin de la forêt et d’arriver à un point de vue intéressant. Bref, Preval, c’est vraiment une bonne rando sur tous les points.

L’auberge de montagne où vous régaler

La Koca na planini Preval surgira d’un coup vers la fin de la rando. En plus d’une vue panoramique géniale, vous verrez le Triglav et son parc naturel en gros plan. Vous serrez aussi dans un alpage, juste sous le sommet de Begunjscica (2.060m). Admirez les Alpes juliennes puis passez le porche en bois de la terrasse du refuge. Jetez un œil au menu au pied de l’escalier et entrez dans le refuge où vous attendront les cuisinières pour votre commande. Du comptoir, vous apercevrez derrière elle les fourneaux.

les plats traditionnels à essayer

Commandez votre plat. Il vous sera servi illico sur un plateau. Ce n’est pas cher. Je vous conseille la Jota, un plat traditionnel slovène à base de chou qui se digère bien (pensez à la descente). J’évite toujours les plats avec des saucisses et à moins d’avoir l’estomac et les intestins solides, je vous conseille de faire de même. Avant de partir, commandez aussi un dessert, notamment des strukli ou des strudels mais attention, ils sont énormes et vous avez tout intérêt à en prendre un pour deux. On peut même commander des strukli avec une plaquette de chocolat fondu dessus.

L’extension possible de cette randonnée

Carte de la randonnée en boucle

Si vous êtes sportif et bon randonneur, vous pouvez transformer cette randonnée qui dure moins de 3 heures en une belle  boucle de 7 heures qui vous ramènera au parking où vous vous êtes garés. Suivez alors ce parcours Ljublej -Preval Roblekov Dom – Planinski dom na zelinici. J’ai passé le parcours en violet sur cette carte. Vous rejoindrez dans un premier temps un autre refuge. Le parcours commence à flanc de montagne puis passe dans une vallée perdue entre des sommets impressionnants. Si vous êtes entrainé, cette boucle vaut le coup et vous amènera sur un parcours hors du temps !  

Le camp de concentration qui mérite votre attention

Juste avant d’arriver au départ de la rando, vous passerez devant un camp de concentration de la seconde guerre mondial, celui de Ljubelj (Loibl), une extension du camp de Mauthausen. Le camp a été construit sur une propriété du Baron Franz von Born (celui qui s’est fait construire les tunnels pour la chasse). Les prisonniers étaient envoyés dans ce camp satellite à partir du camp de Mauthausen. Ils étaient employés à la construction d’un tunnel de 1 542 m de long permettant de passer plus rapidement de la Slovénie à l’Autriche. Grâce à ce tunnel, on gagnait 300 mètres de dénivelé par rapport à l’ancienne route (elle existe toujours).


Ce tunnel était stratégique car il reliait l’Allemagne nazie aux territoires occupés du sud de l’Europe.


Une grande majorité des prisonniers étaient français ou polonais mais aussi tchèques, russes, grecques, italiens…  Les Français avait été emprisonné ici suite à une vague d’arrestation d’opposants politiques en 1943. Internés à Compiègne, 2.000 d’entre eux avaient été déportés à Mauthausen puis à Ljublej. Les SS en charge de construire le tunnel rapidement avait fait deux camps de concentration, un de chaque côté du tunnel. Chaque groupe de prisonniers a connu le même enfer et devait creuser sa partie du tunnel.


Faites une pause quand vous passerez devant à ce camp de concentration pour honorer la mémoire de ceux qui ont souffert ici sous les coups et les mesures arbitraires des SS.


De juillet 1943 au 7 mai 1945, ils ont travaillé dans des conditions extrêmement difficiles et sans sécurité. Ceux qui se blessaient étaient renvoyés au camp de Mauthausen ou exécuté sur place puisqu’il suffisait de les remplacer en envoyant d’autres détenus de Mauthausen. Dans le camp de Ljubelj environ 40 déportés ont été tués et incinérés dans deux fours crématoires de conception primitive. 26 tentatives de fuite ont été enregistrées, dont 21 réussies. Vous apercevrez toutes les fondations des baraquements. On peut assez bien se représenter le camp et imaginer les horribles conditions hivernales à plus de 1000 m d’altitude. Vous verrez aussi de l’autre côté de la route une statue ou plutôt un effrayant squelette métallique avec l’inscription « J’accuse» en français sur la base. Ce sera une petite parenthèse historique intéressante de votre randonnée et surtout un lien historique fort qui unit la France à la Slovénie.

Plus d’informations sur ce camp : la page wikipedia

Un des prisonniers français a écrit un livre, Le tunnel dont je vous conseille vivement la lecture. Ce livre a été traduit en plusieurs langues. Auteur : André Lacazze.

Prendre une photo avec la petite église Saint-Anne

Du parking vous verrez l’église Saint-Anne, vous pouvez si vous le souhaitez vous rapprocher pour prendre une photo de l’église au milieu des montagnes.

Une autre façon très intéressante de grimper à Preval

Avant de recommander une rando, je teste toujours plusieurs parcours pour trouver le meilleur et sur celle-ci, j’en recommande un second qui part d’une gorge situé au pied de la montagne. Il est particulièrement intéressant car on passe en voiture devant un beau château encaissé en ruine mais surtout car dans la première partie, on suit une rivière qui passe dans la gorge. Le premier tiers est vraiment très divertissant : on traverse à plusieurs reprises le cours d’eau que l’on suit, il y a des petites vasques d’eau, la végétation est un peu méditerranéennes avec des pins…

Quand sur le chemin, quand vous verrez des sentiers de traverse qui semblent aller nulle part mais dont la largeur indique qu’ils sont très empruntés, prenez-les, ils vous mèneront à un très beau point de vue et au sommet d’une belle cascade.

Un grand parking permet de se garer au départ de la rando et vous trouverez juste à côté de ce parking, une petite auberge, de quoi vous offrir un rafraichissement bien mérité et pas cher au retour de la randonnée.

Il y a deux inconvénients de taille par rapport à la rando qui passe par les tunnels dont j’ai parlé ci-dessus :
  •  le dénivelé est doublé, on passe à 600 m de dénivelé
  • la deuxième partie de cette seconde randonnée est plus classique et donc moins intéressante puisqu’on grimpe en forêt et sans vue.

Une boucle possible pour les randonneurs en forme

Sur cette seconde randonnée aussi, si vous êtes bon randonneur et sportif, vous pouvez partir pour un parcours en boucle de 6 heures qui vous amènera à un deuxième refuge Roblekov dom. Vous trouverez le plan de ce parcours sur un panneau au départ de la rando.

Preval est une randonnée à faire si possible en semaine : Comme moi, les Slovènes aiment beaucoup Planina Preval et il peut y avoir un peu de monde le week-end, vraiment rien de dramatique mais si vous aimez être seul en montagne, je vous conseille de faire cette rando en semaine si vous en avez la possibilité. C’est une petite astuce, vous pouvez venir aussi le week-end, vous n’allez pas vous marcher sur les pieds (sur les chaussures de randonnée) avec les randonneurs Slovènes.

3 Comments

  1. Bonjour,
    C’est magnifique ! J’ai adoré votre post sur les stations de ski et nous préparons toujours notre séjour du Nouvel An;
    Avez-vous déjà réalisé un post sur les randonnées (1h à 1h30) à faire en hiver (points de vue, sources chaudes, cascades de glace, lacs gelés, restaurant d’alpages ouverts en décembre…) ?

  2. Bonjour Lucie,

    Il peut arriver qu’on ait froid dans les refuges mais plutôt l’hiver.
    Il y a des couvertures. A vérifier avec le refuge choisi.

    Bonne rando
    Florent

  3. Bonjour, je pars cet été en Slovénie avec une amie. Nous avons prévu des randonnées, avec sans soute une avec une nuit dans un refuge. Pouvez vous me conseiller un duvet, c’est la première fois que je fait ce genre d’expérience et je ne voudrais pas avoir froid la nuit. Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *