31 conseils pour visiter la Slovénie en van ou en camping-car

La Slovénie en camion, en van ou en camping-car est une question qui m’est posée très souvent par mail ou dans les commentaires.

  • Y-a-t-il de nombreuses aires pour se garer?
  • Le pays est-il accueillant pour les camions aménagés?
  • Combien coûte la vignette autoroute slovène pour les camping-cars ?

J’habite ici depuis 15 ans mais je n’ai de camion aménagé aussi je n’ai pas d’expérience sur le sujet, j’ai donc demandé à des lecteurs qui ont voyagé en camion aménagé ou  en camping-car en Slovénie de partager leurs bons conseils, leurs galères et leurs impressions.


Lisez ces trois retours d’expériences de voyageurs pour glaner un maximum de conseils et d’informations avant votre voyage.



Claire et Dominique – en camion aménagé Renault Master


Un camping car sur la route qui longe le lac Jasna (nord-ouest de la Slovénie)

Nous sommes partis de Normandie avec notre petit van en juillet en direction du Mont Blanc puis de l’Italie pour rejoindre la Slovénie. L’autoroute italienne était une horreur, des files de camions à n’en plus finir. Dès notre arrivée à la frontière slovène, nous achetons la vignette autoroute – 64.10 euros pour le mois pour notre Renault Master de moins de 5 mètres (c’est donc le double du prix demandé pour une voiture de moins de 3.5t).

Pendant  notre séjour en Slovénie

Nous avons dormi dans six campings repérés avant le départ (Retrouvez tous les détails sur chaque camping à la fin de l’article). Nous y avons rencontré des français en van qui avait expérimenté le camping sauvage : Ils nous ont dit avoir été délogé par la police au petit matin sur des zones touristiques, sans pour autant voir eu d’amende, ils devaient quitter les lieux très rapidement.

La première quinzaine d’août était très chargée dans les campings, toujours complets. Pour avoir un bon emplacement à l’ombre, nous devions arriver avant 10 heure du matin. Après le 15 août, nous avons vu la différence – beaucoup moins de monde (les hollandais et allemands semblent rentrer chez eux).

Retour en France : Nous sommes rentrés en France en passant par l’Autriche et l’Allemagne, autoroute surchargée. Galère et bouchons, les joies de l’été !!!

La Slovénie en fourgon : ce que vous devez savoir !

  1. Réseau routier très correct (rien à nous envier)
  2. Pas encore trop de barres limitatrices de hauteur à l’accès sur les parkings des commerces
  3. Carburants légèrement moins chers
  4. Usage des feux de croisement obligatoire
  5. Pour le lac de Bled, c’est la foule en été.
  6. Les parkings, même élevés en montagne, sont souvent payants (un personnel vous attend pour percevoir l’argent) (exemple : 5€ au col du Vrsic, 5€ au parking des tremplins de saut à ski de Planica)
  7. Pour ceux qui auraient des craintes quant à l’état de la mécanique : en montagne, l’été, il peut faire très chaud, et les chemins de montagne pour véhicules, s’ils sont généralement bien nivelés, sont parfois pentus jusqu’à 25 % au col de Vrsic (ça peut faire beaucoup pour certains moteurs mais c’est rare et on peut l’éviter en passant par l’Italie ou tout s’implement en allant pas dans la vallée de la Soca)

Nos impression sur les campings slovènes

  1. – Très bon accueil général, anglais et allemand pratiqués ; le français est par contre très peu pratiqué
  2. – règlement des nuitées souvent par cash (présence de lecteurs de cartes bancaires aléatoire – prévoir du cash pour éviter les galères)
  3. – campings bondés le soir (obligation de venir fin de matinée ou début d’après-midi si on veut choisir sa place ou trouver un coin ombragé)
  4. – peu d’aires de stationnement de camping-cars
  5. – places non délimitées dans les campings => obligation de  »marquer » son territoire pour éviter toute mauvaise surprise au retour (plus de place !)
  6. – tarifs relativement élevés des campings et nombre d’étoiles non significatif

A la fin de l’article, retrouvez les six campings essayées par Claire et Dominique lors de leur séjour avec les prix, leurs impressions et leurs  bons conseils.

Des prix des parkings sur les attractions incontournables souvent élevés

Sur les attractions incontournables, le parking est souvent payant et il est parfois vraiment cher pour les vans et les campings cars. Quelques exemples :

A savoir : Il ne faut pas que ces prix parfois élevés vous gâchent les vacances. Budgetez-les car ensuite, il y a plein de belles activités totalement gratuites en Slovénie.


Joachim D. – famille de 4 – En van VW combi en Slovénie 


Petite présentation, on est de Nantes, à quatre dont 2 enfants de 8 et 10 ans. On roule en van VW combi. Par rapport à un camping car, nous n’avons pas trop d’autonomie, pas de douche ni de toilettes. On avait 4 vélos. Nous utilisons pas mal l’application park4night bien connue des campeurs en van et camping car. Nous privilégions toujours les nuits hors campings (comme toux ceux qui ont un van) mais une pause technique s’impose dans un camping au maximum pour la troisième nuit

L’application, c’est bien mais sur place, on a eu quelques surprises, souvent mauvaises, qu’on va essayer de vous éviter en partageant notre expérience.


La Slovénie est tout a fait accessible en van !


Le lac de Bled en Van

Un parking de jour et de nuit est disponible pour les van, 10 euros la nuit, 10 euros le jour. Seuls les vans sont acceptés, les gros camping cars doivent partir. Le parking jouxte le camping, commerces à proximité, enfin vous connaissez…

  • Pas d’électricité
  • pas de vidange
  • wc publics tout près.

La femme chargée du parking est une véritable cerbère et fait son boulot avec zèle. A 8h du matin pétantes, elle vire les camping-cars du parking.

Le site est idéal pour partir en vélo faire le tour du lac et se baigner, pique niquer…

Le lac de Bohinj en van

Nous n’avons pas trouvé de site dédié alors nous nous rabattus sur le camping Danica. Pour les vans, c’est l’anarchie ! Pour les emplacements il faut se faufiler pour trouver des bornes électriques. Le camping longe une piste 100 % cyclable pour rejoindre le lac à 6 kms, donc pas de frais de parking et super balade.

Ljubljana en van

Un endroit où stationner le van : le parking Tivoli, pas cher en semaine et la nuit à 2,4 euros un dimanche, imbattable. Pas de services mais base idéale pour rejoindre le centre à vélos ou à pied de façon agréable en passant par le parc.

Visiter Ptuj en van

Le camping des thermes était trop cher pour nous donc on a trouvé une solution : le camping dispose d’un terrain devant avec eau et branchement électrique à 19 euros la nuit mais il n’y a pas de contrôle, le site est ouvert. On est censé se présenter à l’accueil pendant les heures d’ouverture pour accéder aux sanitaires du camping

Découvrir Piran en van

Un site dédié au Camping car est à Portoroz mais seuls les campings cars sont admis car ils ont des toilettes, pas les vans donc solution de repli : le camping de Piran fiesa propose aux vans un stationnement low cost à 25 euros la nuit avec électricité. Ca vaut vraiment le coût, car on est proche de la « plage » et c’est plus calme.

Pas de vidange possible mais des lieux de vidange sont proposés à proximité. Les parkings aux alentours étant prohibitifs (1€ de l’heure, les vans et campings- car ont vraiment intérêt à se poser ici). Pour ceux qui partent du camping en vélo et rejoindre la D8 direction Izola, c’est chaud, le dénivelé est dur. Rejoindre en descendant tout d’abord à Piran puis Portoroz (carte obligatoire pour se repérer).

En espérant que vous trouverez ces infos utiles pour votre voyage en van en Slovénie



A lire aussi  : les meilleures cartes routières pour visiter la Slovénie 


Camping sauvage en Slovénie, l’avis d’un local

Voici l’avis d’un guide eau vive français qui passe six mois par an en Slovénie dans la région des lacs de Bled et de Bohinj. De mon côté, je déconseille aussi. La pratique se prête très mal à la façon de vivre dans le pays.

« Pour ceux qui voyagent en Camion/Camper-van, je vous déconseille le camping sauvage, c’est interdit (en Slovénie c’est même interdit de dormir dans sa voiture), l’amende est chère, et complètement déconseillé à l’intérieur du Parc National du Triglav (TNP), l’amende est encore plus chère et les rangers ont une caméra thermique pour savoir si vous dormez dans votre camion ou si il est vide… »

Exemple de ce qui vous attend en camping sauvage

Dans cette vidéo, une voiture de police vient réveiller et verbaliser des camping-caristes qui ont passé la nuit hors dans leur camping-car faisant dire à ces youtubers que la Slovénie n’est pas un bon pays pour la van life mais malgré tout cela, ils ont tout de même adoré, notamment les cascades, et y retourneraient volontiers.


Bref, venez en Slovénie mais dormez plutôt dans les campings.


Si vous voulez malgré tout tenter le camping sauvage en Slovénie, évitez à tout prix les alentours des zones touristiques. On circule bien en Slovénie, alors, éloignez-vous d’au moins 20 km des « zones touristiques incontournables » (Bled, Bohinj, Postojna, Piran, etc.) et souvenez-vous de mon conseil « La Slovénie est jolie partout ».

Empruntez une des ces nombreuses routes en graviers (Photo ci-dessous) que l’on trouve un peu partout en Slovénie et garez-vous pour une nuit dans la forêt. Repérez ces routes avec Google street view. Je ne vous garantis rien mais ca me semble être la meilleure option qui s’offre à vous pour du camping sauvage. Vous serrez aussi plus tranquille à l’est du pays, moins touristique.

Un bon plan à Ziri envoyé par une lectrice

Ziri est une petit ville à 50 minutes à l’ouest de Ljubljana, dans une zone très peu touristique avec des petites routes.

« Je me permets de vous écrire tout d’abord pour vous remercier car vous nous avez été très très très utile lors de notre voyage road trip en Slovénie merci pour tous ces conseils de visites ! J’aurais une suggestion à vous apporter pour ce qui concerne les road trip en Slovénie nous n’avons pas voulu bravé l’interdiction du camping sauvage car avec des enfants ça aurait été compliqué de se faire déloger.

Nous avons passé 8 nuits sur un endroit juste super une aire de camping-car qui a été créé qui est gratuite. Elle se trouve dans Ziri une charmante petite ville très peu de monde tous les soirs nous étions entre 3 et 4 camping-car au Van ce qui reste très agréable.

  • Il y a de l’eau de la verdure une rivière où l’on peut se baigner un plongeoir et une échelle pour descendre dans l’eau il y a quelques soir dans la semaine ou un baraquement avec des boissons fraîches à vendre et des tables sont sorties.
  • Il y a une aire de jeux avec tyrolienne – balançoire – toboggan, etc.
  • tout ça dans un endroit très calme avec plusieurs départ de promenade randonnée.
  • Nous nous sommes donc servi de cet endroit qui se trouve à 1h en moyenne de chaque visite pour l’ouest de la Slovénie nous avons été à 50 minutes de Ljubljana, nous étions à 1h10 je crois du lac de Bled, à 1h30 du lac de Bohinj….
  • Il y a des WC »
Un camping-car garé dans le centre de Ljubljana juste à côté de Metelkova

Une lectrice rebrousse chemin

Maryse, une lectrice m’a envoyé ce message sur Facebook.

« Bonjour, nous envisagions de faire la Slovénie d’Ouest en Est en Camping-car les 3 premières semaines de Juillet, pour rejoindre la Hongrie, , malheureusement nous allons écourter ce voyage, et repasser par l’Autriche, (après environ 100km, la vallée de la Soca…) car entre l’absence d’aires de CC, les camping tous « complets » et hors de prix, l’impossibilité de faire du « sauvage raisonnable », nous avons été très déçus de cette politique d’accueil des Camping-caristes. Nous avons fait la Scandinavie en 2022, et bien, rien à voir, et nous retournerons dépenser nos Euros chez eux (entre autres…). Ceci dit la Slovénie à l’air d’être un beau pays..😥dommage 😪 »

Mon avis : La Slovénie ne fait pas du tout d’effort pour les camping-caristes et effectivement, en plein été, ça peut être la galère. Les campings sont chers et bondés. A l’est, ça aurait été plus facile car cette partie est moins touristique et les touristes sont moins concentrés aux mêmes endroits. Bref, venez en camping-car un peu hors saison si vous pouvez ou explorez l’est si vous venez en pleine saison.


6 terrains de camping essayés par Claire et Dominique – voyage en fourgon aménagé


PIVKA JAMA, près de POSTOJNA

  • Terrain au bout d’une route goudronnée, gardé jour & nuit, à l’écart des grands axes, ombragé
  • Surveillance vidéo à l’entrée et aux sanitaires
  • sympa : emplacements de tentes camping sur des petites terrasses individuelles aménagées (camping dans une zone boisée, non plane), emplacements de parking à proximité pour les véhicules
  • Bloc sanitaire très propre, installation numériquement suffisante ; locaux équipés permettant la cuisine, à dispo-sition à proximité
  • Bungalows-huttes en dur, soubassement en pierres, étages en bois, plutôt sympas
  • Piscine et équipements sportifs dans le camping
  • Epicerie (sommaire) et restaurant sur place
  • Tarif : 80 € pour 3 nuitées
  • Possibilité de régler par carte bancaire

Belvedere à IZOLA

  • Réservation d’emplacement à partir de 10h00 à l’hôtel (réservation commune)
  • Camping implanté au sein d’un complexe hôtelier (hôtel avec grand parking, aire de camping-cars, terrain de camping), sur la hauteur dominant IZOLA à l’Ouest
  • Accès sécurisé (accès au bloc sanitaire uniquement par badge, probablement aussi pour éviter la venue de gens  de l’extérieur pour prendre une douche ou utiliser les sanitaires gratis)
  • Aire de camping-cars : emplacements de taille convenable, vue sur l’Adriatique, ombre jusqu’en début d’après-midi
  • Camping de taille convenable mais nombreux garages morts (tente et caravane positionnés à l’année), calme la nuit
  • Tarif : 30 € pour 1 nuitée
  • Sympa : arrêt de bus à proximité (env 100 m) de la sortie du camping, permettant l’accès à PIRAN par le bus (stationnement de camping-cars impossible à PIRAN). Ligne ARRIVA (€ 3,60 A et R à PIRAN par personne)
  • Possibilité de régler par carte bancaire

LJUBLJANA RESORT

  • Camping surchargé (très couru pour visiter la capitale, les derniers arrivants passent la nuit sur le parking)
  • Emplacements pour fourgons et C-C de tailles correctes, stables, herbeux, parfois ombragés
  • Sanitaires propres mais vétustes, installation numériquement insuffisante
  • Tarif : 36 € (ils se sont trompés et ne nous ont compté qu’une nuit, alors qu’on leur a bien précisé en avoir passé deux) (tarif donc non significatif)
  • sympa : accès centre ville par arrêt de bus JESICA à environ 50 m de l’entrée du camping ; tickets individuels accessibles à la réception du camping ; arrêt desservi par lignes 6, 8 et 11, on peut descendre à BAVARSKI DVOR (tout proche du centre) en 20 mn. Impossibilité acheter des tickets dans le bus (uniquement carte de bus)
  • Possibilité de régler par carte bancaire

DOLENJSKE TOPLICE

  • Camping de ville thermale, petite taille (40 emplacements)
  • Proximité immédiate des thermes (20 % réduction à l’entrée pour les utilisateurs du camping)
  • Sanitaires propres, récents mais numériquement insuffisants
  • Camping calme, ombragé
  • Peu de commerces à DOLEJNICE (voir plutôt NOVO MESTO)
  • Tarif : 54 € pour 2 nuitées (C-C + 2 adultes + électricité)
  • Règlement par carte bancaire

CAMP DOLINA, à PREBOLD

  • Camping exploité par deux couples (parents et enfants) qui ont tous deux fait construire en limites du terrain, qu’ils exploitent ensemble
  • Pas d’emplacements délimités, terrain ombragé, sol plat, herbeux
  • Sanitaires propres, récents mais numériquement insuffisants
  • Tarif : 70€ pour 3 nuitées
  • Village bien doté en commerces (MERCATOR : 500 m à pied, TUS : 300 m à pied)
  • Bonne base pour visiter l’Est de la Slovénie (thermes de Rogaska Slatina, Maribor, Ptuj et Murska Sobota)

KAMP KAMNE, à MOJSTRANA

  • Camping dans vallée donnant sur massif du Triglav, au Sud de l’axe BANJSKA GORA – JESENICE (N-O de LJUBLJANA)
  • Emplacements délimités, possibilité de passer la nuit sur le parking si arrivée tardive (et s’il y reste de la place)
  • MOJSTRANA bien dotée en commerces (env. 2 kms)
  • Randos possibles au départ du parking
  • Douches chaudes par monnayeurs : 0,50 € pour 4 minutes
  • Tarif : 126 € pour 5 nuitées
  • Axe JESENICE – BANJSKA GORA à 50 m du camping (accès vers/depuis l’Autriche, donc très passant l’été),
  • mais bruit peu dérangeant la nuit (baisse du trafic)

Conseils de Slovénie secrète

Je n’ai pas de van mais comme je circule souvent en Slovénie pour l’explorer, je vois aussi des coins de stationnement. Selon moi, il faut absolument éviter l’aire de Koper en bord de mer et qui est juste au bord du périphérique et d’une zone commerciale. Sur la cote slovène, il y a aussi une aire de stationnement à Izola qui est un un grand parking pas très loin de la mer. Je ne sais pas trop s’il est plaisant d’y dormir. Pour une ambiance de montagne, l’aire de la station de ski de Soriska Planina me semble pas mal. Elle est surtout à proximité de très belles randos (Mozic) mais vous entendrez tout de même la route de montagne qui passe pas loin. Enfin, mes amis avec des enfants aiment vraiment beaucoup le camping de Sobec à côté du lac de Bled.

23 Comments

  1. Bonjour,
    Je compte visiter la Slovénie avec mon van les deux dernières semaines de juillet 2024. Je n’ai pas l’intention de payer la vignette pour l’autoroute car je ne prends jamais les grands axes, même en France (vu que je ne roule vraiment pas vite avec mon van, je ne vois pas l’intérêt…). Trouvez vous ce choix judicieux ? Quel est l’état du réseau routier hors autoroutes ?
    Je vous remercie pour votre réponse et pour ce site qui est une véritable mine d’informations !
    Anna

    1. Bonjour,

      Oui, si vous aimez rouler doucement et sortir des sentiers battus.
      Après, les autoroutes sont très belles et sinueuses en Slovénie donc le gain n’est pas si intéressant que ça et financièrement, elles sont réalité peu chère avec la vignette.
      Attention à des petites portions d’autoroute que vous pourriez être tentée de prendre comme pour sortir du pays.

      Bonne route
      Florent

  2. Bonjour, j’aimerais apporter une précision concernant les vignettes pour l’autoroute. Nous sommes arrivés en Slovénie le mardi 7 mai et nous y sommes toujours, nous avons payé la vignette 16€ pour une semaine , c’est le tarif pour tous les véhicules de camping, peu importe leur hauteur, et tant qu’ils ne dépassent pas 3,5 tonnes, et ça c’est confirmé en parlant avec d’autres camping-caristes français, ils ont payé également ce tarif. En ce qui concerne les aires de camping car, pour l’instant pas de souci particulier, nous avons toujours trouvé des endroits sympas pour passer la nuit, il y a quelques aires très bien entretenues et agréables sur Park4night, les places sont en moyenne entre 10€ et 20€ avec électricité, vidange et eau comprise. Nous avons évité les campings qui sont horriblement chers et pas toujours faciles d’accès. Nous avons visité aujourd’hui les grottes de Skocjan sur les conseils très appréciés de Florent, et ça vaut vraiment le voyage, superbes grottes et en plus le pk est gratuit pour tous les véhicules, y compris les CCar. J’espère que ces précisions vous seront utiles.

    1. Bonjour Florence,

      Merci pour ces impressions.
      C’est précieux pour les voyageurs suivants.

      Florent

  3. Bonjour,
    Merci infiniment pour votre site qui est une véritable mine d’or !
    Mon compagnon et moi allons visiter la Slovénie en camping-car de fin avril à mai 2024. Ma question concerne la location des emplacements pour notre camping-car. Nous organisons chaque étape de notre voyage mais nous souhaiterions pouvoir laisser place à l’imprévu si nous voulons séjourner plus longtemps à un endroit. A cette période de l’année (avril-mai), est-il nécessaire de réserver à l’avance les emplacements dans les campings ou pouvons-nous nous permettre de faire « au jour le jour » ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Laura

    1. Bonjour Laura,

      Je ne pense pas que cela soit nécessaire.
      N’oubliez pas que la Slovénie est petite et qu’il facile de circuler.

      Bon séjour
      Florent

      1. Bonjour,
        Même question mais pour la période estivale en aoùut, pensez-vous qu’il soit nécessaire de réserver notre emplacement de camping (nous voyageons en tente de toit) ?
        Merci pour votre blog qui est une véritable mine d’informations !
        Bien cordialement
        Camille

      2. Bonjour Camille,

        Pas possible de réserver.
        Mon conseil pour août, évitez tous les campings à proximité des incontournables.
        On roule bien en Slovénie, éloignez-vous un peu.

        Florent

  4. En camping car de 3m10 de haut, je vais faire la Slovénie en septembre 2024 en circulant la plupart du temps sur les autoroutes. Mais j’ai remarqué sur google maps que sur certaine petite route il y a des tunnels mais aucune indication de hauteur ! comment savoir si je peux m’engager ou non ?

    1. Bonjour,

      Assez peu de tunnels en général et ils sont grands.
      Vous pouvez faire la route sur google maps street view pour vérifier.

      Bonne route
      Florent

  5. Bonjour,
    Je prépare un voyage d’une semaine en van en Slovénie et lis tous vous conseils.
    Notre planning fait que nous partons fin octobre-debut novembre, ce qui ne semble pas le meilleur d’un point de vue météo.
    Est ce que vous savez me dire, dans les grandes lignes, ce qu’il ne fait pas prévoir à cette période de l’année ? Merci d’avance

  6. Bonjour, nous avons découvert la Slovénie il y a 9 ans, notamment grâce à vos précieux conseils ! Nous souhaiterions y retourner cet été pour une semaine en van aménagé. Auriez-vous des conseils pour une location près de Lubjana ? Merci ☺️

  7. Bonjour,
    Nous sommes un couple avec un enfant de 19 mois. Nous prévoyons un voyage de 7 mois en camping car à travers certains pays d’Europe. Nous avons hâte de découvrir la Slovénie.
    Votre blog (que j’ai découvert via un guide lonely planet emprunté et quasi délaissé depuis) est une vraie mine d’information et m’aide énormément dans la préparation de notre voyage, un grand merci.
    Nous pensons commencer par la Slovénie, sachant que nous démarrerons notre périple le 1er avril. L’idée est de prendre le temps, de ne pas « manger » des km tous les jours et donc de ne pas forcément tout voir non plus. Nous ne serons pas équipés en pneus neige. Pensez-vous qu’environs 3 semaines suffisent et que le mois d’avril est adapté pour découvrir le pays ou risquons-nous de ne pas pouvoir avoir accès à certaines régions? Le mois d’octobre (à notre retour) serait-il plus conseillé?
    Merci d’avance.
    Belle journée à vous, Lucile

    1. Bonjour Lucile,

      3 semaines, c’est super. Vous aurez le temps de visiter le pays et de voir toutes ses facettes.
      Avril, c’est super. Pas de problème pour les pneus.

      Au retour, la Slovénie est agréable jusqu’à mi-octobre mais à cette période, je vous conseille plutôt d’être plus au sud proche de la mer.

      Allez passer une semaine sur mali losinj.

      Bon séjour
      Florent

  8. Bonjour,
    Mon frère et moi allons en Slovénie 12 jours fin juin et nous sommes toujours en réflexion quand au mode de logement/locomotion. Nous envisageons de faire un séjour itinérant afin de faire le tour de la Slovénie. De nature baroudeuse, nous avons pensé à louer un van ou véhicule aménagé, afin de nous arrêter au gré de nos envies, mais le tarif n’est pas donné… Dans le cas où nous partirions sur l’option combi, est-ce envisageable de séjourner facilement hors camping ou gratuitement quelques nuits ? il y a t-il des amendes ?
    Que nous conseilles-tu ?

    1. Bonjour Hélène,

      Le pays est petit et offre beaucoup partout. Je ne pense pas qu’un van soit très utile.
      Je n’ai pas de van, difficile de vous en dire plus que les conseils dans cet article.
      Un van en camping sauvage dans le parc du Triglav ou à proximité n’est à coup sûr pas une bonne idée.
      Je vous conseille plutôt de rayonner autour de trois camps de base dont Ljubljana. De cette façon, comme le pays est petit, vous pourrez toujours suivre vos envies.

      Bon séjour
      Florent

  9. Merci beaucoup pour ce partage d’expériences et les avis sur quelques campings. Super site sur la Slovénie que je vais découvrir en août en camping car. Je ne suis pas surprise sur l’accueil qui nous est réservé sur la côte, c’est souvent le cas en France aussi. Et je comprends que nous ne puissions pas faire du camping sauvage en saison, nous payons l’irrespect de certains campings caristes et il faut bien participer à l’économie touristique locale. J’ai hâte de découvrir ce pays et ne manquerai pas de partager mon expérience. Merci encore pour vos récits et conseils.

  10. Encore une info que j ai du plaisir à partager avec tous les carristes: le gaz en général propane c’est souvent un soucis les raccords ne sont pas les mêmes entre pays et reste la question de la consigne difficile de revenir pour la récupérer. Alors je me suis renseigné pour faire remplir mes bonbonnes et j’ai trouvé :
    Istrabenz plini à Novo Mestro et sûrement ailleurs aussi, 3 pleins de 10 kg pour 60€.
    Outre un prix très bas en regard de la Suisse, cette solution est vraiment un cadeau! J’avais déjà fait de même à Rome et à Pompei. Je me réjouis de vérifier ailleurs.
    Tant mieux si cette info peut vous aider

  11. Une excellente expérience: découvrant le magnifique parc naturel de Regijki j’ai cherché un endroit pour m’arrêter. Ke restaurant au centre du Parc Rakov à accepté de me laisser stationner sur sa place de parc m’a donné des conseils m’a laissé prendre de l’eau et le repas était excellent avec une spécialité maison.
    Il mérite des remerciements et Florent peut les référencer.

    Comme ce parc est magnifique c’est une bonne étape.

  12. Effectivement les expériences sont aussi diverses que nombreuses. Douloureux en arrivant à louer perdu avec tous ces giratoires z.i.beaucoup de camions très peu engageant même hors saison fin mars pas de parking pour une pour une ou deux heures.un parking grillagė pour camping car il faut payer une carte de stationnement 3.5€ puis encore le prix de la muit. Je ne suis pas resté et j’ai trouvé plus loin sur la côte à Lucija un parking gratuit 2 nuits face à la marina et balade à vélo selon les excellents conseils de ce site. Merci.
    Places faciles en cherchant un peu vers les parcs nationaux ou parking d’hôtel en demandent et en consommant. Très sympa.je suis en camping car autonome avec l’eau et les panneaux solaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *